ffffffffffff

HELIOMETEO : Météo, séismes et électricité solaire

Prévision météo et des crises sismiques d'après les émissions électriques du Soleil :

( Mise à jour 2 fois par mois)

  Prévisions saisonnieres

 

 

Recherche boutique

CHANGEMENTS CLIMATIQUES par les ELECTRONS COSMIQUES.

Le potentiel de l'ionosphère (+300 000V par rapport au sol) est certainement réduit par l'intrusion de nuages d'électrons d'origine solaire ou galactique.

En conséquence le champ électrique de l'atmosphère, de l'ordre de 110V/m, sera aussi réduit. Un champ fort favorise l'ascension des masses d'air

chaudes et humides alors qu'un champ faible provoque la descente d'air d'altitude, froid et sec . Cette théorie permet d'expliquer clairement et simplement un grand nombre de faits:

a/le Petit Age Glaciaire (1645-1715) est remarquable par l'absence de taches solaires. Ces taches sont des émetteurs de H+( protons) et leur absence induit certainement un réduction du potentiel de l'ionosphère. D'où des hivers froids mais aussi des étés secs et caniculaires (voir les exemples prouvés par le satellite YOHKOH ci-dessous).

b/les périodes glaciaires, depuis 2 millions d'années, s'expliquent simplement par la rencontre du système solaire avec des nuages d'électrons du plan équatorial de la Galaxie. D'où la première explication de ce fait étrange que les froids glaciaires sont plus intenses dans l'Arctique que dans l'Antarctique, bien que simultanés.

C'est que le système solaire se déplaçant à 19km/s vers le nord, les électrons galactiques rentrent par le nord. Prochaine rencontre dans 30 000 ans, d'après la vitesse du nuage d'électrons arrivant sur nous, vitesse mesurée par effet Doppler sur le bruit radio-électrique des électrons.

c/ Les cataclysmes géologiques, comme celui du passage Crétacé-Tertiaire, semblent être accompagnés par des ères glaciaires. Ainsi il y a 65 millions d'années, l'Océan Atlantique s'est refroidi de 5°C (voir les travaux de Christophe LECUYER, ENS Lyon). Le passage du système solaire dans le plan de la Galaxie se produit tous les 33 Ma, période qui apparait dans la succession des ères géologiques. Le quaternaire est un de ces passage , alors qu'il y 33 Ma (passage Eocène-Oligocène) le système solaire rencontrait les nuages d'électrons galactiques par le pôle sud, d'où des troubles climatiques supposés moins intenses dans l'hémisphère nord. La rencontre avec des nuages d'électrons du plan équatorial de la Galaxie explique simplement d'autres faits:

--le volcanisme d'épanchement comme celui du Deccan il y a 65 Ma viendrait de ce que le manteau de la Terre rend intensément des charges + au milieu interplanétaire rendu électronégatif. C'est ce qui permet aussi d'expliquer les phénomènes électriques précédant certains séismes (voir SISMO-PREVISION).

--la disparition totale des ammonites, y compris dans les mers tropicales, peut s'expliquer par l'arrêt du courant d'électrons allant de la Terre vers l'ionosphère, courant qui se traduit précisément par le champ électrique de l'air de 110V/m. Ce courant transporte des ions SO4--, PO4---, NO3- vers la surface, servant de nutriment au plancton marin. Ce courant transporte également des ions Mn++, Fe++, Cu++ vers le fond marin en donnant les nodules polymétalliques.

--comètes, astéroides, poussières galactiques, sont plus abondants quand la Terre se trouve dans le plan de la Galaxie.

-----les fortes transgressions marines comme celle du Cénomanien (-90 Ma) où le niveau des océans est monté à +280m au-dessus de l'actuel, serait dû à un maximum de la charge électropositive de la Terre, laquelle produit un gonflement électrostatique de l'eau de mer. Ce serait une période de grande activité solaire peut-être liée à l'absence de tout nuage d'électrons proche du système solaire. En même temps se produit un maximum du champ géomagnétique (explications dans PROCYON n°126, janvier 2005, avec une lettre adressée à J.M.Meunier de Antony Hewish, prix Nobel pour la découverte du 1er pulsar.

FOUDRE à ELECTRICITE POSITIVE : DANGER

En ce 14 mai 2009 on peut craindre la poursuite des violents orages qui ont produit la grêle dans les vignobles de la région Bordeaux, les inondations en Haute Garonne etc. En Alsace il y eut également de violents orages à l'W de Colmar et au NW de Strasbourg.. C'est à relier à l'augmentation de la densité du vent solaire qui est passé à 10 protons/cm3 , hier 13 mai. A surveiller sur ACE;SWEPAM (cherchez avec Google). Au nord de Mulhouse, en notre station d'Illzach, il y eut une arrivée d'électricité positive dans un air sec vers 18h ( 16hTU) suivie d'une forte pluie à E+ à partir de 18h50. La foudre positive en air sec est particulièrement destructrice sur les bâtiments et elle passe souvent par le secteur EDF et les prises de terre.

Il faut donc penser à débrancher , quand on s'absente pour la journée, TOUS les câbles arrivant à l'ordinateur, la TV etc.

Pour comprendre la foudre positive ou négative, en fonction des émisssions électriques du Soleil, se reporter à la rubrique ASTRO ELECTROSTATICS de ce site www.geologie-nature-alsace.com

 

VAGUE de FROID. SEISME.

En ce 19 février 2009 une zone de haute pression a produit un froid intense selon un parallèle allant des Vosges à la Bavière (avec google cherchez METEOCIEL; MODELE; PRESSION) : -7°C dans la plaine d'Alsace; -18°C dans les Vosges; -24°C vers Munich. Cette distribution zonale des masses d'air se produit en l'absence de toute activité solaire ou aurorale. Le froid est dû à la descente d'air d'altitude et non pas polaire. il est localisé à une bande de haute pression (1028 hectopascals, hPa) et disparaitra avec cette bande.

Comme toujours lors des grands minima d'activité solaire, un séisme catastrophique est à redouter. Début de la crise : séisme de magnitude 6,9 aux iles Kermadec, hier 18 fév. Surveillons les arrivées d'électrons donnant les aurores polaires (avec google cherchez POES; AURORAL ACTIVITY; RECENT DATA PLOTS) .

RETOUR des PROTONS SOLAIRES : Réchauffement !!

En ce samedi 10 janvier 2009 nous avons la bonne surprise d'un renouveau de l'activité électrique du Soleil : un petit groupe de taches SFG 1010 se manifeste par une émission de rayons X (voir www.swpc.noaa.gov et avec google cherchez SIDC;OMA;SOLAR MAP . La carte de www.blitzortung.de montre des orages en Italie du Sud, en Grèce et...au NW de l'Ecosse !! En ce matin 5hTU il y a encore - 7°C à Mulhouse, -12°C à Epinal mais il y a bon espoir d'un réchauffement rapide sur l'Europe.

Bonne année à tous nos lecteurs ! Jean Martin MEUNIER, président de l'ARFA webmaster@geologie-nature-alsace.com

GRAND FROID en DECEMBRE ?

C'est ce qu'annoncent certains prévisionnistes en ce vendredi 5 décembre 2008 sans d'ailleurs donner leurs arguments...L'augmentation des aurores polaires depuis le 4/12 pourrait être l'un des arguments. Par exemple ce matin à 8h22 TU l'énergie des aurores polaires atteignait 169 gigawatts, soit celle de 16 milliards d'ampoules de 10 watts. (voir les données des 3 satellites polaires en cherchant avec Google : POES;RECENT) . Ces aurores résultent de l'intrusion intense d'électrons dans l'ionosphère, électrons qui s'enroulent le long des lignes du champ géomagnétique, puis pénétrent dans l'atmosphère des zones polaires.

L'origine de ces électrons est : a/soit d'origine galactique , ce qui pourrait expliquer les intenses aurores polaires du Petit Age Glaciaire (1685-1715) accompagnées d'hivers d'une rigueur mémorable ( tous les ans on installait des fêtes foraines à Londres, sur la Tamise profondément gelée). Durant cette époque Le Soleil était durablement sans la moindre tache. b/ soit d'origine solaire, ce qui est le cas en ces jours avec des intrusions de vent solaire donnant des orages à électricité négative. Ainsi à Illzach au nord de Mulhouse il y eut des pluies orageuses (20mm) chargées d'électricité négative toute la nuit jusqu'à 8h (7hTU).

Si ces aurores polaires restent aussi intenses nous aurons rapidement des journées de gel

DECEMBRE 2008 NEIGEUX

En ce 25 novembre 2008, malgré une absence totale de taches solaires, y compris sur le magnétisme, l'activité électrique du Soleil se poursuit modérément à cause des émissions coronales ( CME, coronal mass ejections) . On peut vérifier cette activité en cherchant avec Google SWEPAM;ACE;3 DAYS . Les arrivées de protons solaires produisent des vortex tournant vers la gauche dans l'hémisophère nord. Ces vortex apportent des masses d'air océanique sur l'ouest des continents, donc sur l'Europe. Le conflit permanent avec des masses d'air venant du Nord produira une alternance de pluies et de neiges en décembre 2008. Quand les taches solaires deviendront plus importantes, dans les prochaines années, les fronts pluvieux sans neige pourront se développer, avec éventuellement de violentes tempêtes hivernales comme en décembre 1999 ( voir la rubrique CLIMATOLOGIE sur le site www.geologie-nature-alsace.com .

PLUIES EPARSES jusqu'en novembre

En ce 10 octobre 2008 le Soleil reste sans la moindre tache mais ses émissions électriques ne sont pas nulles. Il y a en particulier des émissions de protons depuis la couronne solaire et les trous coronaux. Cela donne des centres orageux comme on peut le vérifier sur le site www.blitzortung.de donnant instantanément les impacts de foudre sur l'Europe, l'Atlantique nord et les USA. Les pluies qui en résultent sont électropositives comme vérifié à Illzach le 9 octobre.
 

PREVISIONS MENSUELLES

Soleil en septembre ?

En ce 26 août 2008 la vitesse du vent solaire est très basse, en dessous de 300 km/s et sa densité souvent faible, vers 1 proton/cm3, hier 25/8. Cela peut être mis en corrélation avec la période de beau temps de ces jours. Si ce régime se maintient le mois de septembre sera ensoleillé aux latitudes moyennes, avec des nuits fraiches. Par contre plusieurs cyclones tropicaux pourraient prendre de l'ampleur, comme en ce moment le cyclone GUSTAV sur Cuba.

Un séisme catastrophique peut se produire si la densité du vent solaire reste longtemps proche de 1 proton/cm3

D'autres explications seront données à la suite d'éventuels évènements remarquables aux rubriques CLIMATOLOGIE ou PREVISION METEO

du site www.geologie-nature-alsace.com

La mini - tornade de Maubeuge (dimanche 3 août, 23h; 3 tués, 200 maisons effondrées à HAUTMONT) . Ce phénomène localisé sur quelques villages est apparu au milieu d'un grand front pluvieux allant de Brest en Allemagne du Nord, avec des pluies intenses ( 14mm à Brest; 54mm dans le Cotentin; 55mm vers Maubeuge; 65mm vers Bonn; 31mm vers Hannovre...). Nous avons affaire à une lame de protons solaires , lame qui donne deux axes de perturbations en V renversé, symétriques par rapport à l'équateur (chercher avec google les photos animées en infra rouge de l'excellent site METOFFICE;IR;UK ) . Il n'est sans doute pas fortuit que le vent solaire marque une pointe à 10 protons/cm3 et à 400 km/s précisément vers 21h 15 TU, soit au moment de la tornade.

Comme annoncé ci-dessous, le mois d'août pourrait être pluvieux si les émissions de protons solaires dépassent 10 protons/cm3 dans le vent solaire

PREVISIONS MENSUELLES

Août 2008 plus humide ?

Bien que le Soleil reste sans la moindre tache en ce 1er août 2008, il émet d'importants flux de protons donnant une densité de vent solaire atteignant parfois 10 protons/cm3 (voir avec google : SWEPAM;3days). Si ce régime se maintient l'atmosphère globale aux latitudes moyennes deviendra plus humide qu'en juillet 2008. Par opposition cela réduit la menace de cyclones tropicaux . Un séisme catastrophique devient moins probable qu'en juillet.

Résultats de la prévision concernant juillet 2008 : canicule...violents orages....

L'absence de taches solaires a réduit la dynamique ouest-est de l'atmosphère globale et entrainé la sécheresse dans de nombreux pays. La stagnation des centres pluvieux a produit localement d'importantes inondations. Une crise sismique a eu lieu du 19 au 28 juillet avec 7 séismes de magnitudes supérieures à 6

juillet 2008 : canicule , violents orages et séisme catastrophique ?

En ce 22 juin 2008 l'activité électrique du Soleil est faible et le restera probablement en juillet . L'absence de forts vents d'ouest, venant de l'océan, permettra l'installation de périodes de fortes chaleurs entrecoupées par de violents orages ou leurs équivalents tropicaux, les cyclones . En effet dans les deux cas l'ascendance électrique d'un vortex ionique électro-positif est renforcée par une ascendance thermique, en fin de journée.

L'ascendance d'ions + peut commencer dans la croûte terrestre , donnant lieu à un séisme à caractère d'explosion électrostatique, donc très destructeur. Ces séismes sont précédés de phénomènes électriques dans le sol , l'atmosphère et l'ionosphère ( voir les travaux de Lu DAJIONG sur www.earthquake2008.com et de Ronald KAREL sur www.meteoquake.org

Ce fut le cas à la fin du grand calme solaire de 1976 avec les catastrophes sismiques des 27 et 28 juillet 1976 (300 000 tués au Tang-shan, Chine) .

A CATASTROPHIC EARTHQUAKE in JULY 2008 ?

Our new ELECTROSTATICS of the EARTH and the SOLAR SYSTEM explains why during the solar minimum the solar wind and the interplanetary space are deflated in protons . So the deep layers of the Earth may transfer suddenly positive charges to the atmosphere ( H2+; CH4+ ; radon+ etc). The resulting electrostatic repulsion may be 10 or 100 times more destructive at the Earth's surface than mechanical stress releases from normal earthquakes.

These views were explained in 1991 in several papers by J.M.MEUNIER :

Bulgarian Geophysical Journal tome XVII vol 4

Journal of Seismological Research (Kunming) vol 14 n°4

Earthquake Prediction Conference CEE Strasbourg p344-348

Terra Provocarea necunoscutului by G.Constantinescu TEORA Bucarest 1996

and in several COSMO & HELIOMETEO bulletins since 1997

The up-welling of + charges produces the strange crenelated EARTH CURRENTS (in form of battlements) . They are considered as EQ precursors since the 1980' by VAROTSOS in Greece. Since the most important contribution is from Prof. Lu DAJIONG, presently in California : the crenelated currents appear with a periodicity of one or several days . So not only the location of the impending EQ , but also its time may be predicted with an error of only some hours.

The periodicity could result from a trigger in the ionosphere rather than from the deep crust...

see the book of Dajiong Lu "EARTHQUAKE PREDICTION.More accurate than weather forecast"Science Press USA Inc.2005

 

CYCLONE , TORNADES , ORAGES , et SEISME

En ce 12 mai 2008, trois catastrophes naturelles viennent de se succéder en 8 jours :- le cyclone NARGIS qui a fait 100 000 morts en Birmanie; - les tornades ayant fait des dizaines de morts aux USA (Oklahoma, Missouri), - le séisme en Chine qui a sans doute fait des milliers de morts ce matin du 12 mai à 6h28 TU ( avec Google cherchez USCGS;recent earthquakes) . Contrairement à ce que ne cessent d'affirmer les "spécialistes" ces 3 évènements sont bien liés à une cause commune, lien qui est pourtant bien établi dans l'histoire des peuples depuis des siècles, voire des millénaires.

La nature exacte de ce lien se précise de jour en jour, grâce surtout aux données des satellites observant l'ionosphère et l'activité électrique du Soleil. Nous sommes depuis plusieurs semaines dans un minimum du cycle solaire de 11 ans et il fallait s'attendre à au moins un séisme catastrophique, selon la règle de Henry Mémery (1930) jamais démentie depuis (1923 destruction de Tokyo, ...1976 (300 000 morts en Chine). Ces faits ont contribué à établir notre nouvelle électrostatique de la Terre et de l'ionosphère (voir un premier article de J.M.Meunier dans le livre EARTHQUAKE PREDICTION, CEE, Strasbourg 1991 p344 à 348)

Séisme en Chine : le film d'un étudiant de l'université de Chengdu

 

En ce 12 mai le vent solaire est lent (350 km/s) et sa densité en protons faible ( 1 proton/cm3 et même des pointes à 0,1 p/cm3, un indice qui peut s'avérer intéressant pour la prévision des séismes) (avec google cherchez SWEPAM;ACE;3 days) . DONC l'espace interplanétaire est à une charge volumique positive faible et la Terre peut rendre des charges + à l'espace. Cela constitue un séisme électrostatique avec explosion de gaz chargés + en profondeur (radon+, CH4+,SH2+) . L'explosion...d'une bouteille de champagne est une analogie assez parlante...

LIEN avec CYCLONES,TORNADES et ORAGES

Comme constaté depuis des dizaines d'années, en particulier par Bertrand Du Chastel, les cyclones TROPICAUX naissent lors d'un minimum de vent solaire et disparaissent dès que la densité en protons du vent solaire augmente. C'est que la faible charge + de l'ionosphère entraine une montée de charges+ depuis le sol, exactement comme lors d'un séisme à caractère électrostatique . En montant ces charges + se mettent à tourner sous l'action du champ géomagnétique , de la force de Coriolis et de l'effet "tourniquet" (explication dans COSMO & HELIOMETEO 124 , fin 2008 ) .

Les TORNADES sont manifestement un plasma qui vient du HAUT . Nous supposons que ce sont des électrons venant de l'ionosphère.

Les ORAGES de ce début de mai 2008 ont donné des pluies intenses tout spécialement en Espagne . Les observations électriques de Didier Coutanceau à Barcelone vont dans le sens de notre théorie : les pluies sont chargées positivement et résultent donc de l'ascendance de charges+ . D.C. note cependant que ces pluies sont précédées par de l'électricité négative dans la haue atmosphère, ce qui provoque précisément la montée de l'air humide chargé+

PREVISIONS jusqu'à début JUIN 2008

Poursuite du beau temps en Europe du Nord et nombreux orages sur les pays méditerranéens. Seule l'arrivée d'importantes taches solaires peut changer ce régime. Sinon un nouveau séisme catastrophique est à craindre.

 

 

Recherche boutique

FOUDRE : DANGERS Ignorés

Chacun sait que lors d'un orage il faut éviter de se mettre sous un arbre, de toucher à tout ce qui est métallique, de rester dans l'eau, etc. Il faut savoir aussi que l'intérieur d'une cage métallique, comme par exemple la carrosserie d'une voiture, constitue un abri sûr, d'autant plus que cette voiture est garée en sous-sol... Cependant , comme expliqué sur nos différents sites, dont le dernier en date www.geologie-nature-alsace.com (rubrique CLIMATOLOGIE) certains dangers, et leur parade, sont encore trop souvent ignorés :

A/ Quand la foudre vient de tomber près de chez vous, il est important, dans les minutes qui suivent, de sortir dans la rue et d' OBSERVER votre TOIT et ceux des voisins. En effet, trop souvent, on est prévenu d'un incendie que par l'odeur de la fumée, alors qu'il est déjà trop tard pour empêcher toute la maison de brûler. C'est dans les premières minutes qu'on arrive à maîtriser un incendie.

B/ Les LIGNES Enterrées sont d'excellents guides pour la foudre qui risque de détruire votre électro-ménager, téléviseur, ordinateur, en suivant simplement le fil de terre censé protéger...Il est prudent , avant tout orage, de débrancher TOUS les fils arrivant à vos appareils. Idem avant de partir en voyage.

C/En cette fin de cycle solaire de 11 ans, des groupes de taches solaires (SFG : solar flares group) , proches de l'équateur solaire, sont en position d'envoyer vers la Terre des protons de haute énergie . Ces protons sont à l'origine des SUPER THUNDERBOLTS, coups de foudre à électricité POSITIVE, les plus destructeurs qui soient. Les AVIONS ne sont pas à l'abri de ce danger et c'est par cette électricité positive que nous expliquons plusieurs catastrophes aériennes vers les années 1995 à 1997. (voir COSMO & HELIOMETEO n° 99, juin 1996 et C&H n° 105 , oct 1998 ) . Nous sommes de nouveau à la fin d'un cycle solaire de 11 ans et nous observons effectivement des orages à électricité positive à nos 3 stations d'héliométéo ( Barcelone avec Didier Coutanceau; Normandie avec Bertrand Du Chastel; Illzach près de Mulhouse avec J.M. Meunier). Comme signalé depuis15 ans, ce danger pour les avions pourrait être réduit par un réseau d'alarmes au sol, de très faible coût.

AVRIL DOUX et HUMIDE

En ce 27 mars 2008, les taches solaires ont repris de l'ampleur après une absence totale pendant plusieurs semaines.

Les groupes de taches SFG 987; 988 ; 989 ,  assez proches de l'équateur solaire, sont  de la fin du cycle de 11 ans n°23 (autres explications sur www.spaceweather.com ) . Ces SFG , en position équatoriale, vont envoyer de nombreuses bouffées de vent solaire vers la Terre, surtout à partir du 3 avril. Il y aura donc d'importants fronts pluvieux défilant d'ouest en est, d'où un temps humide et doux sur le bord ouest des continents (Europe, Californie etc.) .

BILAN de MARS 2008

 La réduction de la dynamique ouest-est de l'atmosphère globale, due à l'absence de taches solaires, a amené un temps généralement sec sur les continents : des bateaux citernes transportent l'eau du Rhone vers Barcelone; une grave sécheresse sévit en Australie etc.

Cependant l'atmosphère peu mobile globalement  a permis l'installation de centres de pluies intenses et stagnantes, d'où des inondations dans la Somme, aux USA etc.

 

Sewen (près de la mairie)

Eperon de syénite de Sewen en forme de coque de bateau renversée rabotée par le glacier

d'il y a 20 000 ans.

Ci-dessus vue de côté.

Ci-dessous vue de la partie avant de l'éperon, celle qui fait face au glacier.

 

 

Patricia REGNIER , astronome solaire de Bordeaux, poursuit les recherches du Bordelais

Albert NODON sur l'hélio-météorologie ( action des émissions électriques du Soleil sur la météo)

 

SECHERESSE en MARS

En ce 2 mars 2008 le Soleil continue à être sans la moindre tache , ce qui laisse prévoir une atmosphère calme avec peu de pluie aux latitudes moyennes . La sécheresse qui s'annonce dans de nombreux pays devrait se poursuivre jusqu'en avril . Elle sévit déjà dans l'hémisphère sud où elle enflamme la PAMPA d'automne en Argentine. 

TEMPETE EMMA en Allemagne, Autriche ( 8 morts  le 1er mars )

On peut la relier aux pointes de vitesse du vent solaire à 850 km/s vers 7h TU le samedi 1er mars ( avec Google chercher  SWEPAM ; ACE ; 3 DAYS ) .

Mais il y eut aussi autour de 4h37 des aurores polaires extrêmement intenses dont l'origine reste un mystère comme expliqué à SPACEWEATHER en ce 2 mars 2008 . Ce texte peut être retrouvé dans les archives de Spaceweather (en haut à droite).

 Notre explication est que les aurores exceptionnellement intenses ne sont pas dues au vent solaire mais à des jets d'électrons venus de  l' espace galactique

FIN de l'HIVER en EUROPE

En ce dimanche 3 février 2008 l'hiver tire ses dernières cartouches (-6°C en Alsace)  car le groupe de taches solaires SFG 982 , bien qu'en phase de disparition, reste assez puissant pour dynamiser l'atmosphère globale d'ouest en est . Ainsi des vents d'origine atlantique vont amener des pluies sur l'Europe . Par contre le bord EST des continents va recevoir des vents secs et froids et la vague de froid qui sévit en Chine du Sud risque de durer jusqu'à la mi-février . Sur l'Europe un grand froid ne pourrait se produire que par l'afflux d'électrons cosmiques donnant des aurores polaires intenses (à plus de 1000 gigawatts) comme ce fut le cas fin novembre 2007 (avec Google cherchez  POES;NOAA;recent data plots)

 

TRES GRAND FROID ?

En ce jeudi 20 décembre 2007 on s'attendait au réchauffement prévu par les médias ( par exemple sur Antenne 2 , lundi soir) . Malheureusement le froid ne fait que s'accentuer , avec par exemple -11°C ce matin à Colmar.

Nos prévisions basées sur l'effet des jets de protons émis par le groupe de taches solaires SFG 978 s'avèrent fausses aussi . Certes il y eut les tempêtes prévues pour le 12/12 : des dizaines de morts aux USA, Caraibes, 500 000 foyers privés d'électricité au CANADA et USA;  mais les jours suivants ce sont les électrons cosmiques (donnant d'intenses aurores polaires ) qui prirent le dessus sur les protons du vent solaire. 

Comme expliqué depuis 1995 dans le bulletin  COSMO & HELIOMETEO (cherchez avec Google) l'antagonisme PROTONS solaires- ELECTRONS COSMIQUES  explique simplement non seulement l'évolution du climat actuel , mais aussi celles d'il y a 20 000 ans: en effet les grandes glaciations semblent correspondre à l'entrée du système solaire dans un nuage d'électrons galactique . Prochain nuage dans 30 000 ans d'après sa vitesse  mesurée par effet Doppler sur ses émissions radio... 

Vu le grand calme solaire , les électrons produisant les intenses aurores polaires de ces jours devraient venir de l'espace interstellaire plutôt que du Soleil. Aussi longtemps que l'indice d'activité aurorale est voisin de 8 , 9 ou 10  (avce google cherchez NOAA; POES;recent data plots) l'anticyclone polaire restera bloqué sur l'Europe continentale, avec possibilité de forts gels mantinaux 

 

Recherche boutique

PLUIES jusqu'à NOEL
En ce 7 décembre 2007 le Soleil sort d'une longue période de calme avec l'apparition au bord Est d'un important groupe de taches solaires, SFG 978. ( avec Google cherchez SOLAR MAP;SIDC;OMA) .
Par ailleurs l'activité aurorale a considérablement baissé, entrainant une réduction des anticyclones polaires. Les émissions de protons énergétiques du SFG 978 pourraient donner des tempêtes vers le 12 décembre. Puis des arrivées de protons du vent solaire devraient donner d'importantes pluies à partir du 17 décembre , avec de forts vents d'ouest aux latitudes moyennes.

RESULTAT de la prévision précédente (1/11/07) : NOVEMBRE TRES FROID
Le grand calme solaire et les intenses aurores polaires de la fin octobre ont permis d'annoncer un temps généralement sec et de fortes gelées induites par les descentes d'air polaire ( -5°C en Dordogne le 9/11;-11°C dans le Massif central, -5°C en Alsace, -6°C à Bordeaux du 15 au 18 novembre). Puis un redoux a été de nouveau suivi par une semaine froide : -4°C à Maubeuge le 24/11 , -4°C en Dordogne, -11°C dans le Jura .
Les vents d'origine polaire, déviés vers l'ouest par la force de Coriolis, produisent la sécheresse sur le bord W des continents, d'où les terribles incendies de Californie . Par contre sur le bord Est des continents ils se chargent d'humidité, d'où les tempêtes de neige du Canada début décembre .
 

NOVEMBRE TRES FROID

En ce 1er novembre 2007 l'atmosphère est calme aux latitudes moyennes avec, par une sorte de loi de compensation, de nombreuses tempêtes tropicales et des pluies intenses sous l'équateur. Cet état devrait durer aussi longtemps que le Soleil sera dépourvu de toute tache ou trou coronal, donc d'émetteurs de jets de protons.

 Le développement des anticyclones continentaux sera renforcé par des vents d'origine polaire dus à l'intrusion, par les pôles géomagnétiques, de jets d'électrons venus sans doute de l'espace interstellaire. Cette belle découverte due à Patricia REGNIER (2007) permet à chaque internaute de prévoir l'arrivée d'un grand froid à 1 ou 2 jours . En effet avec Google cherchez  NOAA;POES et cliquez sur "recent data plots" .

Quand l'indice d'activité aurorale est de 10 et si la puissance des lumières aurorales dépasse 1000 GigaWatts (soit 100 milliards d'ampoules de 10 watts),  de puissantes arrivées d'électrons cosmiques vont induire des vents polaires.

Ces électrons réduisent aussi sans doute d'une façon importante le champ électrique de l'atmosphère, facteur d'assèchement de l'air aux latitudes moyennes

SOLEIL en SEPTEMBRE ?

 En ce 5/9/2007 l'activité électrique du Soleil est faible car liée à la disparition de toute tache solaire . Il n'y aura donc pas d'importants fronts pluvieux venant de l'Atlantique en septembre. Cependant comme nous l'a signalé Patricia Régnier le vrai beau temps sec avec vent du Nord provient d'intrusions d'électrons cosmiques par les pôles géomagnétiques . On pourra vérifier cette corrélation sur les sites donnant le développement (couleur orange à rouge) des ovales des aurores polaires : www.spaceweather.com  et www.sec.noaa.gov/pmap/ .

 Les fortes pluies de juillet et août 2007 nous rappellent que l'absence de taches solaires ne signifie pas obligatoirement temps sec. En effet ces pluies en Europe de l'ouest avaient un caractère de cyclones tropicaux c'est à dire des vortex ioniques permettant la montée des masses d'air chaud et humide vers la haute atmosphère . Les pluies qui en résultent sont à charge électrique négative comme nous l'avons vérifié à notre station d'illzach près de Mulhouse . L'absence de taches solaires,  et donc de dérive  vers l'Est de l'atmosphère globale , est responsable des  situations catastrophiques : pluies interminables en France ou en Angleterre , canicules et incendies en Grèce ou en Italie. De forts vents d'ouest auraient mis fin à de telles situations.

 

 

Archives 2004 2005 2006 2007

 

 

 

 
 
 

Jean Martin MEUNIER

Jean Martin MEUNIER , ex-secrétaire de la section française de l'IAGA (International Association of Geomagnetism & Aeronomy , IUGG)
- 23 rue du FOSSE 68110 ILLZACH
-

 
 

www.alertes-meteo.com

Moteur de recherche

Plan du site

Contact

Wannonce

 

© 1999 - 2009  Alertes-météo.com - Tous droits réservés
Révision : 05 décembre 2018