Changer Chaudière
 

 
Les chaudières d'aujourd'hui sont nettement plus performantes, économes en énergie et respectueuses de l'environnement que celles des années soixante-dix/quatre-vingt. Plus ergonomiques, plus silencieuses, glissées entre deux éléments de cuisine, cachées dans un placard, elles savent aussi se faire oublier. Une bonne raison pour remplacer votre ancienne chaudière avant qu'elle ne tombe en panne ! Le remplacement d'une ancienne chaudière par une chaudière moderne constitue le premier gisement d'économies d'énergie et de lutte contre la pollution, car brûler moins de combustible produit forcément moins de substances polluantes. Une chaudière trop vétusté voit irrémédiablement son rendement baisser et devient, à terme, énergivore.  Au fil des années, les chaudières sont devenues plus compactes, discrètes et esthétiques, n'occupant pas plus de place qu'un lave-linge ou un lave-vaisselle.

 

Elles sont devenues également plus silencieuses. La réglementation acoustique exige en effet que les chaudières ne dépassent pas un niveau maximum d'émission de bruit de 50 dB(A), niveau qui peut descendre jusqu'à 40 dB(A) sur certains modèles. Enfin, elles sont devenues moins polluantes, afin de préserver l'air extérieur et de ne pas accentuer l'effet de serre. Cette réduction de la pollution est due à l'optimisation des rendements, à l'amélioration de la qualité des combustibles, à la conception des chaudières et surtout des brûleurs, à la modulation des puissances...

On trouve désormais des chaudières à bas NOx (oxydes d'azote), spécialement conçues pour limiter les émissions nocives. Celles-ci peuvent être repérées par des signes distinctifs spécifiques à chaque fabricant. Elles émettent aussi deux fois moins de CO (monoxyde de carbone). Les surcoûts, encore perceptibles sur certaines de ces chaudières propres, sont atténués par les gains de productivité acquis au fur et à mesure de leur développement.

En France, 2,5 millions de chaudières installées datent d'avant 1980 et 800 000 ont plus de trente ans. Le remplacement de ce parc de chaudières obsolètes engendrerait de fortes économies d'énergie, de l'ordre de 18% pour le gaz et de 46% pour le fioul.

 

 

Menu Astuces

Mentions légales