La couche d'ozone

La stratosphère renferme une couche d'ozone de densité maximale entre 15 et 25 km d'altitude. Cet ozone, en formation permanente, est issu de la décomposition de l'oxygène sous l'action du rayonnement ultraviolet du Soleil. En absorbant la majeure partie de ces rayons nocifs, la couche d'ozone protège la vie sur notre planète. On sait en effet que certains
ultraviolets détruisent les cellules des êtres vivants. Récemment, on a découvert que la couche d'ozone s'était considérablement amincie : des « trous » apparaissent en octobre au niveau de l'Antarctique et au printemps au niveau de l'Arctique. Les scientifiques ont mis en évidence que les chlorofluorocarbones (CFC), employés comme gaz propulseurs dans les
aérosols et comme réfrigérants, étaient de puissants destructeurs de l'ozone. Leur décomposition dans l'atmosphère libère du chlore qui, à son tour, entraîne une dissociation de l'ozone en oxygène et en Cl 0. Une convention internationale limite désormais la fabrication et l'emploi des CFC les plus nuisibles.