Chauffage électrique
 

 Les atouts de l'électricité pour votre maison ?

 


Le chauffage électrique, propre et non polluant puisqu’il ne cause aucun rejet dans l’atmosphère, est devenu, comme les autres moyens de chauffage, plus performant. Simple et relativement économique à installer, sans besoin de stockage, ni de chaudière, il ne nécessite pas de très gros investissements. De plus, l’installation peut être facilement modulée en fonction des besoins ou des transformations.

Une énergie encore chère

Son principal défaut ? Le coût à l’utilisation. L’électricité reste malgré tout l’énergie la plus chère. Si votre habitation n’est pas très bien isolée, la facture sera alors élevée. Seul impératif pour que les factures restent raisonnables, limiter les déperditions de chaleur, donc par conséquent la consommation d’énergie. Avec les normes d’isolation en vigueur, cela ne pose pas de problème pour un logement neuf, surtout s’il a été construit pour recevoir un chauffage électrique. En revanche pour les constructions datant de plus de 25 ans, il est souvent nécessaire d’améliorer l’isolation car elle est inefficace, et de poser des fenêtres à double vitrage, à moins de ne l’utiliser qu’en chauffage d’appoint. L’entretien est réduit au minimum - la plupart des équipements ne nécessitant pas en effet l’intervention d’un professionnel - et il n’est assujetti à aucune obligation légale. Il suffit de bien dépoussiérer les grilles des appareils (convecteurs simples ou radiants, panneaux rayonnants...) deux fois par an et de nettoyer régulièrement les bouches d’aération.



COTE TARIFS


Maison ou appartement équipés d’un chauffage électrique peuvent normalement bénéficier du tarif heures creuses et du tarif tempo. Pour vous conseiller et vous informer, EDF met à votre disposition toute une série de guides gratuits disponibles dans ses agences ou qui peuvent être demandés par téléphone.

 

Quelques modèles

 

Fluide : Contenant une huile végétale parfaitement écologique, ce radiateur en acier équipé d’un thermostat électronique offre une puissance de chauffe rapide et une consommation réduite par l’inertie naturelle du fluide calopor-teur. Hauteur, 300 ou 500 mm, largeur, de 420 a 2 340 mm, pour une puissance de 500 à 2 000 W. A partir de 300 €, Meb Ekla, LVI.


Lisse : Esthétique très raffinée pour ce panneau rayonnant vertical, constitué de 2 plaques de verre. De faible épaisseur, il est proposé dans une large palette de coloris. Régulation par thermostat électronique intégré ou par système radio commandé en option. Quatre modèles, de 450 à 1350 W, à partir de 400€, Solaris, Fondis.

LES DIFFERENTS SYSTEMES


Plus esthétiques et plus performants, les appareils ne sont plus limités aux seuls convecteurs et deviennent même des éléments de décoration.

• Les convecteurs aspirent l’air de la pièce et le réchauffent au moyen d’une résistance électrique. Fiables et silencieux, ils sont équipés d’un thermostat très sensible, réglable au 1/10e de degré près.

• Les panneaux rayonnants diffusent une chaleur constante et agréable, grâce à une résistance intégrée dans un panneau à forte inertie qui renvoie doucement la chaleur. Disponibles en couleurs et en matériaux divers (verre, marbre), ils sont particulièrement esthétiques.

• Les radiateurs à inertie, à fluide calo-porteur, restituent la chaleur en douceur, comme les panneaux rayonnants, sans vraiment la stocker.
• Les radiateurs à accumulation, confortables et économiques, diffusent en permanence une chaleur agréable. Ils profitent des tarifs heures creuses (ou tempo) pour stocker la chaleur dans des matériaux ré-fractaires et la restituer à la demande.

• Les planchers rayonnants répartissent la chaleur de façon homogène et n’excèdent pas 28°C au sol. Les câbles chauffants, intégrés dans une chape lors de la construction ou d’une importante rénovation, sont invisibles et laissent la place libre à l’aménagement de l’espace. (Domocâble, Atlantic, plancher rayonnant électrique basse température, en neuf comme en rénovation).

• Les climatiseurs réversibles, comme le nom l’indique, chauffent en hiver et rafraîchissent les pièces l’été. Mais leur puissance de chauffe est insuffisante dans les régions situées au nord de la Loire (Sofath).

 


Suite

 

 

- Menu -