Accueil du site

Contact

News 

Prévisions météo

Prévisions villes

Certificat intempérie

Bulletin Europe

 

Observations

Satellite en direct

Temps présent

Températures

Intensité orageuse

T° eau de mer

Carte UV

Précipitations

Direction du vent

Hauteur de neige

Prévisions neige

Point de rosée

Taux d'humidité

Séisme live

 

Les Dossiers

Cartes géographie

Dossiers météo

Les vagues de froid

Inondations France

Risque d'inondation

Tempêtes en France

Risque de tempête

Prévoir une tempête

Chasser les orages

Soleil et bronzage

Précipitations 9 jours

Boutiques

Radio-meteo

 

Stéphane FIEVET

Mon éditorial

 

Les Cartes

Pluie J J+1 J+2

Nuage J

Géologie Les sols

La pluie La Neige

T° janvier T° juillet

Climatiques

Végétation

Climat

Gelée

Neige

Précipitation

Janvier Juillet

Vent

Ensoleillement

régions / climat

Courants Marins

Précipitations

Saisonnière

Précipitation / an

Janvier Juillet

Amplitude

Climatique

 

Plan du site

 

gratuit annuaire gratuit

 

 

     Conduire par tous les temps

 


Un pays, cinq climats

Cependant, on peut distinguer cinq grands climats en France : séquanien, aquitain, vosgien, méditerranéen et montagnard. La Seine a donné son nom au climat séquanien régnant sur une bonne moitié nord du pays. Il y pleut régulièrement mais modérément sans extrêmes de températures marqués. Plus ou moins froid avec l’altitude, plus ou moins doux avec la proximité de la mer, le climat séquanien est avant tout humide. Sa variante orientale est le climat vosgien, d’influence continentale : été chaud, hiver froid et enneigé selon l’intensité des grands anticyclones d’Europe centrale. Sur le grand Sud-Ouest prédomine le climat aquitain, humide lui aussi mais beaucoup plus ensoleillé, avec des étés souvent très chauds. C’est d’ailleurs à Toulouse qu’a été enregistrée en 1923 la plus forte température jamais observée en France : 44 °C. Pyrénées, Massif central, Morvan, Vosges proprement dites, Jura, Alpes et reliefs corses ont, à des moindres degrés, un climat dit de montagne, aux hivers enneigés et rigoureux, aux étés chauds mais orageux. Encore faut-il pour chaque massif, voire chaque montagne, différencier la climatologie de chacun des versants selon leur exposition aux quatre points cardinaux : une indescriptible mosaïque. Enfin, le plus agréable de tous, le climat méditerranéen, aux printemps et automnes pluvieux, aux hivers doux, aux étés chauds mais secs. C’est là que l’ensoleillement est le plus intense, en bordure de la Méditerranée. Ce climat privilégié est cependant venteux, avec principalement le mistral et la tramontane.

Comment s’étonner devant une telle variété que la France soit un grand pays agricole et notamment vinicole ou fromager ? Bien sûr, toute règle ayant ses exceptions, il arrive que certaines années voient des hivers particulièrement froids ou des étés spécialement chauds et longs, rappelons-nous 1976 et de 2006. Ce ne sont pourtant là que des incidents de parcours qui ne modifient pas vraiment la courbe moyenne des pluies, du soleil, du vent ou des températures. Tout en France tient dans la moyenne. Il y a toujours des saisons, plus ou moins marquées ou décalées, mais il y a équilibre et dans l’ensemble douceur. La climatologie l’a constaté depuis plus de cent ans que des stations météorologiques font des relevés pluriquotidiens. En schématisant grossièrement, la statistique nous apprend aussi que, en règle générale, un vent dominant d’est pendant une longue période est sec, chaud en été, froid en hiver; venant du nord ou du nord-est, il annonce la fraîcheur; de l’ouest, douceur et nuages ; du sud-ouest, humidité et tiédeur; du sud, enfin, chaleur et souvent orages. Il ne s’agit là que de moyennes ne demandant qu’à être contredites.

 

 

 

 

 

   

 

 

   

www.alertes-meteo.com

Moteur de recherche

Plan du site

Contact

Accès membres

 

© 1999 - 2012  Alertes-météo.com - Tous droits réservés
 

 Dernière modification le : 28/09/2016 à 07:34.