Accueil du site

Contact

News 

Prévisions météo

Prévisions villes

Certificat intempérie

Bulletin Europe

 

Observations

Satellite en direct

Temps présent

Températures

Intensité orageuse

T° eau de mer

Carte UV

Précipitations

Direction du vent

Hauteur de neige

Prévisions neige

Point de rosée

Taux d'humidité

Séisme live

 

Les Dossiers

Cartes géographie

Dossiers météo

Les vagues de froid

Inondations France

Risque d'inondation

Tempêtes en France

Risque de tempête

Prévoir une tempête

Chasser les orages

Soleil et bronzage

Précipitations 9 jours

Boutiques

Radio-meteo

 

Stéphane FIEVET

Mon éditorial

 

Les Cartes

Pluie J J+1 J+2

Nuage J

Géologie Les sols

La pluie La Neige

T° janvier T° juillet

Climatiques

Végétation

Climat

Gelée

Neige

Précipitation

Janvier Juillet

Vent

Ensoleillement

régions / climat

Courants Marins

Précipitations

Saisonnière

Précipitation / an

Janvier Juillet

Amplitude

Climatique

 

Plan du site

 

gratuit annuaire gratuit

 

 

     Conduire par tous les temps

 


 

Le brouillard

Rien de tel pour attraper la grippe que le brouillard, moins par la froidure caractérisant ce phénomène météorologique que par la propagation des germes grippaux par les minuscules gouttelettes d’eau du brouillard. Un seul individu éternuant dans le brouillard n’y verra pas plus clair mais diffusera des milliers de virus.

En simplifiant, on peut dire que le brouillard est un nuage au ras du sol. On distingue deux types principaux de brouillard, tout aussi redoutables l’un que l’autre :

— Le brouillard de rayonnement se rencontre souvent dans les anticyclones. Le sol perd sa chaleur, car le temps est clair et calme. L’air environnant se refroidit au contact du sol. L’humidité, s’il y en a, se condense alors : le brouillard est né.

— Le brouillard d’advection est dû au passage d’une masse d’air humide sur une surface froide, mer ou sol. Il y a nécessairement condensation et brouillard. La brume a des modes de formation analogues.

Pour ce phénomène, il faut donc qu’il y ait refroidissement d’une masse d’air humide. La forme la plus redoutable est le brouillard givrant. A contrario, le brouillard ne peut se dissiper que s’il y a élévation de température ou si un vent se lève, qui le disperse. De toute façon, c’est là certainement le phénomène météorologique le plus redoutable pour l’automobiliste.

Pour conduire dans le brouillard

Dès que vous vous trouvez dans le brouillard, allumez vos feux de croisement, c’est obligatoire, et/ou les feux antibrouillard. Faites fonctionner les essuie-glaces et lavez le pare-brise; essuyez également l’intérieur du pare-brise. Ouvrez la vitre, côté conducteur, de façon à entendre ce qui se passe autour de vous, car vous entendrez souvent une voiture arriver avant même de la voir.

Gardez le chauffage allumé afin d’éviter que la buée ne se dépose sur les vitres. L’air chaud emmagasiné évite à l’air froid de se propager à l’intérieur. Si vous rattrapez une autre voiture, ne soyez pas tenté de la dépasser ou d’aller plus près. Gardez vos distances, car si la voiture de devant heurte quelque chose ou s’arrête soudain, il faut que vous ayez assez de place pour l’éviter. Méfiez-vous des voitures qui roulent plus vite que vous, laissant supposer que le conducteur connaît bien la route. Cela se termine souvent par de beaux carambolages. Conduisez selon vos propres possibilités et votre jugement. Ne comptez pas sur les autres.

La moindre saleté sur les phares réduit leur efficacité : nettoyez-les souvent. Si vos feux antibrouillard sont équipés de caches, enlevez-les dès que le brouillard est prévu.

 

Avec des feux arrière normaux

 


A 10 mètres            A 7 mètres             A 3 mètres

 


Avec des feux de brouillard arrière

 



A 10 mètres            A 7 mètres             A 3 mètres de distance

 

 

Même avec les meilleurs feux arrière de brouillard, vous devez conduire doucement. La voiture qui se trouve à 10 mètres est juste visible, mais lorsque vous conduisez à 40 kilomètres à l’heure, la distance pour s’arrêter est de 30 mètres, il y aura donc une collision inévitable si la voiture de devant s’arrête brusquement. La mauvaise utilisation des feux de brouillard est punie d’une amende forfaitaire de 135 € !

 

 

 

 

 

 

   

 

 

   

www.alertes-meteo.com

Moteur de recherche

Plan du site

Contact

Accès membres

 

© 1999 - 2012  Alertes-météo.com - Tous droits réservés
 

 Dernière modification le : 28/09/2016 à 07:34.