Katrina aurait fait des centaines de victimes aux États-unis

 

LA NOUVELLE-ORLEANS - Des ingénieurs militaires s'efforcent d'endiguer la montée des eaux dans le centre historique de la Nouvelle-Orléans et des hélicoptères récupèrent sur les toits de leurs maisons des habitants de la Louisiane malmenés par l'ouragan Katrina, qui pourrait avoir fait des centaines de morts sur les côtes américaines.
Face à la montée des eaux, les autorités se préparent à évacuer les milliers de personnes qui ont trouvé refuge à l'intérieur du "superdome" de la Nouvelle-Orléans, a fait savoir le gouverneur de la Louisiane, Kathleen Blanco.
Elles projettent aussi de larguer par hélicoptère des sacs de sable pour combler les brèches dans les digues protégeant la ville, envahie par les eaux du lac Pontchartrain. La ville est inondée à 80%, selon son maire Ray Nagin, et ses deux aéroports sont sous les eaux. Des pillards ont profité de la situation pour entrer en action, prenant pour cible des magasins d'électronique, des pharmacies et des supermarchés. Certains sortaient des magasins avec des caddies pleins ou des cartons de bières. Les dégâts causés par Katrina pourraient atteindre un coût record estimé à 26 milliards de dollars selon certains cabinets d'analyse des risques.


"COMME UNE EXPLOSION NUCLEAIRE"

"On dirait qu'on a été victimes d'une explosion nucléaire", se lamente Hayes Bolton, 65 ans, qui monte la garde devant les ruines de son magasin de prêts sur gages à Biloxi, dans le Mississipi. Près de là, les maisons de sa grand-mère, de sa mère et de sa tante ont été détruites par Katrina.
Alors que la Nouvelle-Orléans est en proie à des inondations massives, le Mississipi craint d'avoir perdu plusieurs centaines de personnes après qu'une vague de neuf mètres de haut se fut fracassée sur ses côtes, selon un porte-parole de la municipalité.
Des équipes de secouristes secondés par des chiens tentent de détecter d'éventuels cadavres sous les décombres des bâtiments.
Selon le gouverneur du Mississipi, on dénombrerait environ 80 morts dans le secteur de Biloxi, mais le secrétaire à la Sécurité intérieure Michael Chertoff a jugé que ces estimations non officielles étaient probablement "beaucoup trop faibles".
Un porte-parole de la ville de Biloxi, Vincent Creel, a déclaré à Reuters: "Il y en aura plusieurs centaines."
L'incertitude quant au bilan tient au fait que les secouristes peinent encore à atteindre certains secteurs du Golfe du Mexique touchés lundi par l'ouragan, où les attendent inondations et tas de décombres.
Katrina a provoqué d'importants dégâts en faisant souffler sur la Louisiane des vents à plus de 220 km/h avant de s'abattre sur le Mississipi, l'Alabama et le Tennessee.

UN REQUIN APERCU DANS LA NOUVELLE-ORLEANS

Dans toute la région, des habitants se sont réfugiés sur les toits pour échapper à la spectaculaire montée des eaux. Certains ont utilisé des haches - voire dans un cas un pistolet - pour percer un trou dans le toit et s'y hisser par l'intérieur.
Les policiers se sont servis de bateaux pour accéder aux rescapés des inondations, dont certains ont été évacués par hélicoptère. Les garde-côtes ont participé au sauvetage de 1.200 personnes à la Nouvelle-Orléans lundi soir et, mardi, de plusieurs milliers d'autres personnes le long de la côte du Golfe du Mexique.
Kathleen Blanco a exhorté les habitants de la Louisiane à prier mercredi "pour apaiser leurs esprits". "La situation est intenable", a-t-elle dit. "Cela me brise le coeur."
Le maire de la Nouvelle-Orléans, Ray Nagin, a fait état de corps flottant sur des eaux qui pourraient avoir atteint par endroits six mètres de profondeur.
Selon des responsables, un requin de près d'un mètre a été aperçu dans les rues inondées de la Nouvelle-Orléans.
"Ce que j'ai vu aujourd'hui ressemble à ce que j'ai vu en survolant les zones touchées par le tsunami en Indonésie. Il y a des endroits qui ont carrément disparu", a déclaré la sénatrice Mary Landrieu, de Louisiane, après un survol des zones inondées.
La Nouvelle-Orléans, située en majeure partie sous le niveau de la mer, est protégée par un système de digues dont trois au moins ont cédé. Une brèche de 60m laisse se répandre dans la ville les eaux du lac Pontchartrain.
L'armée compte larguer par hélicoptère des sacs de sable de plus de 1.300kg pour combler ces brèches. Les autorités envisagent aussi de le faire au moyen de conteneurs remplis de sable.
Les gouverneurs des Etats affectés ont appelé à la rescousse plus de 7.500 membres de la Garde nationale pour prévenir les pillages, déblayer et distribuer l'aide aux populations sinistrées.
Katrina a privé d'électricité près de cinq millions de personnes en Louisiane, dans le Mississipi, l'Alabama et la Floride, selon les entreprises concernées. Le rétablissement du courant pourrait prendre plusieurs semaines, selon elles.

par Rick Wilking