Voyage Belgique

Le guide de la préparation de vos vacances et séjours en Belgique.

 

 

Belgique : (en, flamand Koninkrijk België) : État fédéral de l'Europe occidentale, sur la mer du Nord, entre les Pays-Bas, l'Allemagne, le Luxembourg et la France; 30528 km²; 10,2 millions d' habitants, capitale Bruxelles. Nature de l'État: monarchie parlementaire. Langues officielles: néerlandais, français, allemand. Unité monétaire: euro; monnaie nationale: franc belge (en circulation jusqu'au 1er juillet 2002 au plus tard). Religion: catholicisme (95,9%).

 

Le relief, modéré, s'élève progressivement du nord-ouest au sud-est. Aux plaines argilo sableuses de Flandre et de Campine succèdent les bas plateaux limoneux du Hainaut, du Brabant et de la Hesbaye, séparés par le sillon de Sambre et Meuse des hauteurs du Condroz et de l'Ardenne (694 m au Signal de Botrange). Le milieu océanique, plus rude au sud-est, favorise une abondante hydrographie, organisée sur la Meuse et l'Escaut. La densité moyenne est élevée (334,11 habitants au km²), la population, citadine à 96,9 %, se partage entre Flamands (54,2% de la population) de langue néerlandaise et Wallons francophones (34,1%), au sud d'une ligne Courtrai Bruxelles Maastricht . Économie. - Hautement développée, l'économie belge repose surtout sur le tertiaire: commerce et services représentent près de 70 % du PNB  et emploient près de 69 % des actifs. L'agriculture, très intensive ( 2,5 % de la main-d'oeuvre) , est orientée vers l'élevage bovin et porcin; céréales, plantes sarclées, fourrages et productions horticoles occupent les bons terroirs. Les régions houillères et sidérurgiques du sillon de Sambre et Meuse sont en crise: l'activité charbonnière s'est effondrée et plus de 60 % de l'énergie produite proviennent désormais du nucléaire. Métallurgie, mécanique, chimie, textile, agroalimentaire sont les branches fortes de l'industrie. La Belgique est l' un des premiers exportateurs mondiaux par habitant; elle dispose du réseau de communications le plus dense du monde (Anvers est le 2e port européen après Rotterdam) et accueille de grandes institutions communautaires. Le pays est particulièrement bien placé dans le grand marché européen, d'autant que le bilan économique récent est positif, après les performances médiocres des années 80. Beaux-Arts. - L'art en Belgique, d'abord sous l'influence du néo-classicisme français, connaît une véritable originalité à la fin du XIXe siècle, avec d'une part les symbolistes (Delville, Khnopff, Spilliaert...) et d'autre part l'expressionniste James Ensor. Bruxelles devient aussi un foyer de l'art nouveau grâce notamment à l'architecte Victor Horta. Au XXe siècle, signalons l'importance du surréalisme, avec Magritte et Delvaux, du mouvement Cobra et de son représentant belge, Alechinsky. Histoire. - Le pays, peuplé par des Celtes et des Germains, fut conquis par César ( 57-51 avant J.-C.) et englobé dans la Gaulle Belgique, qu'envahirent les Francs aux Ve et VIe siècles. Scindé lors du traité de Verdun (843) en deux parties (la région à l'est de l'Escaut relevant de la Lotharingie, puis de la Germanie, l'Ouest relevant de la France), le pays se morcela en de nombreuses seigneuries, dont le duché de Brabant, les comtés de Hainaut et de Flandre. Au XIVe siècle et au XVe siècle, les ducs de Bourgogne regroupèrent tous ces territoires qui formèrent, avec la Hollande, les Pays-Bas bourguignons, riches par leur commerce et leur artisanat.

 

Bruges, Belgique

 

Ceux-ci passèrent, en 1477, par le mariage de Marie de Bourgogne avec Maximilien d'Autriche, sous la domination des Habsbourg. Les provinces du Nord, calvinistes, acquirent leur indépendance après de dures luttes (1579: Provinces-Unies), alors que le Sud, catholique, demeura aux Habsbourg d'Espagne jusqu' en 1714 (traité de Rastatt) pour être ensuite placé sous l'égide des Habsbourg d'Autriche. La politique centralisatrice de Joseph II provoqua une révolte; la proclamation des États belgiques unis (janvier 1790) entraîna l'intervention de l'Autriche puis de la France, qui finalement annexa le pays en 1795, imposant son administration unificatrice. La réunion, en 1815, des provinces belges aux Pays-Bas, peu viable en raison des différences linguistiques et religieuses, se défit en 1830. Léopold de Saxe-Cobourg fut le premier roi de la monarchie constitutionnelle créée en 1831. Léopold II (1865-1909) légua en 1908 le Congo, sa propriété personnelle, à la Belgique, qui connut dans la seconde moitié du XIXe siècle un essor économique remarquable. Catholiques et libéraux alternèrent au pouvoir jusqu' en 1914. Malgré sa neutralité, proclamée en 1831, le royaume fut occupé par les Allemands en 1914-1918 et de 1940 à 1944. À Albert Ier avait succédé son fils Léopold III, qui, en 1951, abdiqua en faveur de son fils, Baudouin Ier. À la mort de ce dernier (juillet 1993), son frère, Albert II, monta sur le trône. La politique du pays, conduite par les sociaux-chrétiens et les socialistes, en alternance ou en collaboration, devint tributaire, depuis la fin des conflits entre enseignements officiel et privé des difficultés économiques qui suivirent la perte du Congo et de l'antagonisme entre Flamands et Wallons. En janvier 1989, un statut fédéral consacra l'existence des communautés linguistiques et de trois régions autonomes: Flandres, Wallonie et Bruxelles. Le social-chrétien Jean-Luc Dehaene, qui succéda en mars 1992 à Wilfried Martens fut à l'origine de la réforme constitutionnelle qui transforma le pays en État fédéral aux pouvoirs décentralisés. En juin 1999, le Parti social-chrétien flamand (CVP) du Premier ministre Jean-Luc Dehaene essuya un échec dans le triple scrutin législatif, régional et européen, qui le conduisit à démissionner du poste qu'il occupait depuis 1992. Pour la première fois dans l'histoire de la Belgique, le CVP (23 sièges) et son homologue francophone  furent devancés par les libéraux (41 sièges) et les socialistes (34 sièges). En Flandre comme en Wallonie et à Bruxelles, les écologistes enregistrèrent la plus importante progression (20 sièges contre 11 dans la précédente assemblée). Par ailleurs, le Vlaams Blok, l'extrême droite séparatiste et xénophobe flamande, obtint son meilleur score historique dans la région néerlandophone, avec 14,6 % des suffrages exprimés. Les électeurs sanctionnèrent un gouvernement déjà fragilisé par divers scandales, parmi lesquels l'affaire du pédophile Marc Dutroux, qui mit en évidence les manques de la justice et de la police, et entraîna la démission du ministre de l'Intérieur, Johan Vande Lanotte, et du ministre de la Justice, Stefaan de Clerck en 1998; mais aussi l'affaire des poulets contaminés par la dioxine, qui révéla des liens obscurs entre industriels, services de contrôle sanitaire, monde politique, qui se solda par une interdiction de commercialisation des poulets belges sur le marché de l'Union européenne. Soucieux de préserver l'équilibre politique du pays, le roi Albert II chargea le président du Parti libéral démocrate flamand (VLD), Guy Verhofstadt, de former le nouveau gouvernement de coalition réunissant libéraux, socialistes et écologistes. La Belgique fut intégrée dans le Benelux (1948), la C.E.C.A. (1951), l'Union européenne. Bruxelles reste le siège du Conseil des ministres de l' U.E. et de l'O.T.A.N..
 

 

 

 

    Actuellement
Warning: main(/home/www/3a6a1c13e9eb3ea239f0f35769cdb2c6/web/visiteurs.php) [function.main]: failed to open stream: No such file or directory in /home/bijouxde/alertes-meteo.com/departements_france/belgique.php on line 228

Warning: main() [function.include]: Failed opening '/home/www/3a6a1c13e9eb3ea239f0f35769cdb2c6/web/visiteurs.php' for inclusion (include_path='.:/usr/local/lib/php') in /home/bijouxde/alertes-meteo.com/departements_france/belgique.php on line 228
connecté

© 1999 - 2009  Alertes-météo.com

Mentions légales