Voyage Finlande

Le guide de la préparation de vos vacances et séjours en Finlande.


République de Finlande :  État d'Europe septentrionale, bordé par la mer Baltique à l'ouest et au sud, limitrophe de la Suède au nord-ouest, de la Norvège au nord et de la Russie à l'est; 337000 km²; 5,2 millions d' habitants, dont quelques milliers de Lapons, capitale Helsinki. Nature de l'État: république parlementaire.

 

Langues officielles: finnois, suédois. Unité monétaire: euro, monnaie nationale: mark finlandais (ou «markka»; en circulation jusqu'au 1er juillet 2002 au plus tard). Religion: protestantisme. Géographie physique et humaine. - Bouclier granitique modelé par les glaciers, la Finlande est un plateau lacustre (plus de 60000 lacs couvrant 10 % de la superficie), jalonné de collines morainiques et bordé d'un littoral d'émersion très découpé (1100 km). Le milieu dominant est la forêt boréale de conifères, correspondant à un climat continental froid, aux hivers longs et rigoureux et aux étés brefs et humides. La majorité des habitants vit dans les régions littorales du Sud. Le taux d'urbanisation est de 62,6 % et l'accroissement naturel est presque nul ( 0,2 % par an). Économie. - La forêt, qui couvre les deux tiers du territoire, est la première ressource du pays (28,1 % des exportations) et a permis le développement d'une importante filière d'activités: papeteries, industries du bois et de l'ameublement. Cantonnée aux littoraux du sud, l'agriculture n'occupe qu'une place modeste ( 0 % du territoire): orge, avoine, bovins et porcs, rennes de Laponie, pêche intérieure et côtière, sont loin de couvrir les besoins du pays qui importe la plupart de ses produits alimentaires. Malgré la faiblesse des ressources minérales (production de fer, de zinc, de cuivre, de nickel, de vanadium mais en petites quantités) et une dépendance extérieure de 70 % pour l'énergie, l'industrie finlandaise est efficace, diversifiée et s'internationalise. Cependant, entre 1991 et 1993, la Finlande, seul pays de l'Ouest à avoir souffert des conséquences de l'effondrement de l'Union soviétique (elle y avait un marché de troc pour ses productions non compétitives), a réorganisé ses échanges commerciaux au profit de l'Allemagne et de la Suède. Depuis le 1er janvier 1995, la Finlande est membre de l'Union européenne. Histoire. - Jusqu' au XIIe siècle, les Finnois, peuple ouralo-altaïque, vécurent isolés dans la forêt, pratiquant le commerce des fourrures. Vers 1150, les Suédois menèrent une première croisade contre les Finnois païens, qui aboutit à leur christianisation et à leur soumission au royaume de Suède.

 

FinlandeDu XIIe au XVIe siècle, la Finlande, organisée en duché suédois autonome, adopta peu à peu les institutions suédoises, participa à la vie politique de ce royaume et adhéra à la réforme luthérienne. Aux XVIIe et XVIIIe siècles, au cours de guerres successives avec la Russie, la Suède perdit la plupart de ses possessions finlandaises (paix de Nystad, 1721; paix de Turku, 1743); en 1809, tout le territoire fut cédé à la Russie, qui l'érigea en grand-duché autonome. À partir de 1881, la russification entreprise par Alexandre III et Nicolas II déclencha une vaste opposition. Nicolas II dut accorder l'élection d'une Chambre au suffrage universel, auquel les femmes furent associées pour la première fois au monde (1906); la Finlande profita de la révolution russe de 1917 pour proclamer son indépendance (6 décembre). La guerre civile qui opposa «rouges», partisans des bolcheviks, et «blancs» se termina, en avril 1918, par la victoire, à Tampere, du maréchal Mannerheim, qui, avec l'aide des Allemands, l'emporta sur les troupes soviétiques. Le traité de Tartou (1920) reconnut la République finlandaise. En novembre 1939, la Finlande fut envahie par l'U.R.S.S., à qui elle infligea plusieurs défaites. La disproportion des forces l'obligea à céder (traité de Moscou, 12 mars 1940) l'isthme de Carélie et, à bail pour trente ans, la presqu'île de Hanko. Le 25 juin 1941, aux côtés des Allemands, elle déclara la guerre à l'U.R.S.S.; vaincue en 1944 (armistice du 19 septembre), elle dut céder à l'U.R.S.S., au traité de Paris (1947), les régions de Petsamo (aujourd'hui Petchenga) et de Salla, la Carélie, et lui verser une lourde indemnité. Adepte du neutralisme, elle signa, dès 1948, un traité d'assistance, d'amitié et de collaboration avec l'U.R.S.S., puis se tourna vers les autres États scandinaves (adhésion en 1955 au Conseil nordique) et vers l'Europe (elle est associée à la C.É.E. par un accord de libre-échange depuis 1973, est membre de l'Association européenne de libre-échange depuis 1986, et a adhéré au Conseil de l'Europe en 1989). En 1956, Uhro Kekkonen, chef du parti agrarien, devint président de la République; il fut constamment réélu jusqu'à sa démission (pour raison de santé) en 1981. Pendant sa magistrature, il dut faire face à de nombreux problèmes sociaux et financiers, expliquant, en partie, l'instabilité des coalitions gouvernementales. En politique étrangère, Uhro Kekkonen affirma la neutralité de son pays; il maintint cependant de bons rapports avec l'U.R.S.S. En 1982, le social-démocrate Mauno Koivisto fut élu président de la République et réélu en 1988. Les clauses du pacte d'amitié finno-soviétique furent dénoncées unilatéralement par la Finlande en 1990. Aux élections législatives de 1991, le parti du Centre devança le parti social-démocrate, et Esko Aho forma un gouvernement conservateur. En 1994, Martti Ahtisaari, social-démocrate, fut élu (pour la première fois au suffrage universel) président de la République. Après avoir traversé une grave crise économique, qui se traduisit notamment par une chute de 12% du revenu national entre 1991 et 1993, le plan d'austérité mis en place par le gouvernement d'Esko Aho et reconduit par le gouvernement de coalition de Paavo Lipponen commença à porter ses fruits. Malgré un taux de chômage croissant, la Finlande, qui devint membre de l'Union européenne en 1995, mit tout en oeuvre pour se conformer aux critères de Maastricht. Ainsi, en avril 1998, elle ratifia son adhésion à l'Union économique et monétaire. Le 6 février 2000, Tarja Halonen, candidate sociale-démocrate, fut élue présidente de la République au second tour de scrutin avec 51,6 % des suffrages.

 

 

    Actuellement
Warning: main(/home/www/3a6a1c13e9eb3ea239f0f35769cdb2c6/web/visiteurs.php) [function.main]: failed to open stream: No such file or directory in /home/bijouxde/alertes-meteo.com/departements_france/finlande.php on line 179

Warning: main() [function.include]: Failed opening '/home/www/3a6a1c13e9eb3ea239f0f35769cdb2c6/web/visiteurs.php' for inclusion (include_path='.:/usr/local/lib/php') in /home/bijouxde/alertes-meteo.com/departements_france/finlande.php on line 179
connecté

© 1999 - 2009  Alertes-météo.com

Mentions légales