La Martinique

Le guide de la préparation de vos vacances en Martinique : La Martinique, paysages de rêves, partez en voilier, les croisières sont intéressantes.

 

 

Voyage à la Martinique

Vous avez besoin d'un conseil pour partir en vacance ? comparez les prix sur Kelkoo

 

 

Voyages à la Martinique à prix cassé
Bientôt les vacances ! voyagez à petit prix vers la destination de vos rêves

 

Liens Kelkoo

 

 

La Martinique ? Un département français sous les tropiques. Ses cocotiers, son sable chaud et son ambiance caraïbe. On constatera vite que ce décor de carte postale et de dépliant publicitaire est le reflet édulcoré d'une réalité complexe et passionnante. Car l'histoire souvent tragique des Antilles (comme de l'ensemble de la région caraïbe) a engendré une culture d'une grande richesse issue de la synthèse d'éléments africains, amérindiens et européens. Cependant, l'histoire et la culture motivent rarement à elles seules une première visite en Martinique. En revanche, l'évocation de la nature tropicale, associée au soleil et à la mer, est un des arguments forts ! Sur une île qui se traverse en quelques heures, vous pourrez partager votre temps entre les sports nautiques, la plongée, le canyoning, la petite randonnée et le farniente les pieds dans l'eau. La température est de 25°C en moyenne sur toute l'année rythmée par deux saisons : une saison sèche appelée "carême" (de décembre à mai), une seconde plus chaude et plus humide appelée " hivernage " (de juillet à octobre). De fin octobre à début décembre la saison caraïbe est très humide. Il pleut alors pratiquement tous les jours. Même si la température est douce, vous ne souffrirez assurément pas de la sécheresse, et le bruit de la pluie sur les toits de tôle devient vite un lancinant leitmotiv. Juin et octobre font office de mois de transition. Les averses peuvent causer des dégâts, cependant sans rapport avec les cyclones, véritables épées de Damoclès. La Martinique fait partie de l'archipel des Antilles, baigné par l'océan Atlantique à l'est et par la mer des Caraïbes à l'ouest. Le sol martiniquais provient de formations volcaniques qui ont débuté il y a vingt millions d'années. Sa superficie est de 1080 km2, soit les deux tiers de la superficie de la Guadeloupe, pour 70 km dans sa plus grande longueur et 30 km dans sa plus grande largeur. Les mornes (petites collines), les pitons du Carbet et la montagne Pelée, point culminant au nord (1397 m), donnent du relief à l'île, que l'on peut découper en trois régions. Le Nord, avec une végétation tropicale spectaculaire (gorges, ravines), et le groupe montagneux composé des pitons du Carbet et de la montagne Pelée. Le centre, avec la plaine du Lamentin, les deux grandes villes de Fort-de-France (chef-lieu) et Le Lamentin (aéroport) et plus d'un tiers de la population. Le Sud enfin, avec ses baies et ses anses où se trouvent les fameuses plages, les mangroves et la montagne du Vauclin, un ancien volcan. 

Géographie : La Martinique est une île de 64 km de long sur à peine 20 km de large, dominée par la montagne Pelée culminant à 1 397 m. Elle présente une grande diversité dans le paysage. Le Sud est constitué de collines et de mornes à la végétation peu abondante. Le Nord est montagneux. La montagne Pelée et les pitons du Carbet se trouvent dans le Centre Nord.

Climat : Deux saisons. De fin décembre à mai, la saison sèche. Beau fixe malgré la saison humide : « l'hivernage » court de la mi-juin à novembre. De fin août à octobre, les cyclones adorent rouler les épaules. Ils ne se font pas toujours annoncer par le syndicat d'initiative. La température peut dépasser 28°C de juillet à octobre et ne descend pas au-dessous de 26°C durant la saison sèche. Les pluies peuvent être particulièrement abondantes. Toute l'année, le soleil se lève entre 5 h et 6 h et se couche entre 17 h 30 et 18 h 30.

Faune et Flore : Faune - Quelques manicous (de l'ordre des marsupiaux), des racoons (ratons laveurs guadeloupéens), des iguanes (rares).  Dans les forêts, on peut voir le merle piailleur et l'oiseau-mouche. Bêtes à bobos, rares.  Les tortues marines fréquentent les côtes martiniquaises. Flore - L'altitude et les sols modulent la luxuriance. Après la mangrove littorale, vient l'étage des cultures. Puis la forêt, avec ses arbres-montagnes, ses fleurs irréelles. Une curiosité : une petite herbe "Marie-la-honte" avec ses feuilles en forme de palme qui se referment au moindre effleurement. Parc naturel régional de la Martinique : La Martinique ne possède pas de parc national mais un parc régional. Le territoire couvert par le parc se divise en trois zones.

Décalage horaire : Le décalage entre la métropole et les Antilles est de 5 h en hiver et 6 h en été (en moins par rapport à la métropole).

Langue  : L'accent créole, chuintant, chantant, c'est déjà les îles. Et pour le ponctuer, des gestes, des rires. Mais, vous risquez d'en rester au BA-BA de cette charmante langue : émaillée de mots anglais, espanols, caraïbes, africains et d'idiotismes purs, cette lanque à part entière nécessite un sérieux apprentissage. D'ailleurs aujourd'hui, on l'enseigne, on l'exporte, et avec la chanson, le « kreyol » a trouvé à s'exporter.
 

 

 

 

 

© 1999 - 2009  Alertes-météo.com
Révision : 03 mai 2009

Mentions légales