Voyage Nicaragua

Le guide de la préparation de vos vacances et séjours au Nicaragua.

 

 

Nicaragua : (República de Nicaragua) :

État d'Amérique centrale, sur le Pacifique et l'Atlantique; 130000 km²; 5 millions d' habitants, accroissement naturel : 3,1 % par an, capitale Managua. Nature de l'État: république de type présidentiel. Langue officielle: espagnol. Monnaie: cordoba oro. Population: métis ( 69 %), origines européennes, origines africaines, Indiens (5 %). Religion: catholicisme ( 95,1 %). Géographie physique et humaine. - La côte pacifique est dominée par une étroite chaîne volcanique (altitude maximale 1780 m) qui retombe sur une dépression occupée par les lacs Nicaragua ( 8400 km²) et Managua.

 

 Vers l'est s'étendent de hauts plateaux, entaillés de fertiles vallées, qui s'abaissent vers l'Atlantique par une plaine couverte d'une forêt dense (côte des Mosquitos). Le climat est tropical. La population compte 60 % de citadins. Économie. - L'agriculture emploie 32 % des actifs et a permis le développement d'industries de transformation. Le maïs est la principale culture vivrière, café, coton, viande de boeuf et bananes représentant 80 % des exportations. La décennie 80 s'est soldée par un appauvrissement du pays ruiné par la guerre civile, l'expérience collectiviste des sandinistes et l'embargo américain décrété en 1984. Le Nicaragua souffre d'une inflation considérable et d'un endettement élevé. Histoire. - Exploré par les Espagnols au XVIe siècle, inclus dans la capitainerie générale du Guatemala, le pays accéda à l'indépendance en 1821. Membre des Provinces-Unies de l'Amérique centrale de 1823 à 1838, il fut occupé par les États-Unis de 1912 à 1933, avec une brève interruption en 1925. La famille Somoza, au pouvoir depuis 1936 grâce à Anastasio Somoza (mort en 1956), fut chassée en 1979, après le succès de la révolution menée par le Front sandiniste de libération nationale sur les forces d'Anastasio Somoza II, dit Tachito. Le nouveau pouvoir, aux mains des sandinistes, confronté à une opposition intérieure (partis «bourgeois») et extérieure (commandos installés au Honduras, les « contras» soutenus par les États-Unis), s'appuya sur l'U.R.S.S. et Cuba. Malgré les réticences du Congrès américain, le gouvernement de Ronald Reagan voulut abattre les sandinistes par une intervention indirecte (minage des ports, embargo commercial, aide aux « contras»). Mais la majorité des États centre-américains recommandèrent un règlement global des conflits en Amérique centrale (plan Arias, prix Nobel de la paix en 1987). Le pouvoir militaire sandiniste accepta le principe d'élections libres, qui se déroulèrent en février 1990 et donnèrent la victoire à l'opposition menée par Violeta Chamorro, qui fut élue présidente de la République. Arnoldo Aleman Lacayo (conservateur) lui succéda en 1997. Le pouvoir poursuivit la politique de redressement économique entreprise sous le contrôle du FMI. Cependant, la corruption généralisée, la dégradation croissante des conditions de vie de la population et de nouveaux affrontements politiques contribuèrent à en atténuer les effets bénéfiques. Malgré une situation économique et sociale catastrophique, 70 % des Nicaraguayens vivant en dessous du seuil de pauvreté, le candidat Ortega échouait pour la troisième fois à reconquérir la présidence en novembre 2001. C'est en effet le libéral Enrique Bolaños qui sortit vainqueur des élections.

 

 

    Actuellement
Warning: main(/home/www/3a6a1c13e9eb3ea239f0f35769cdb2c6/web/visiteurs.php) [function.main]: failed to open stream: No such file or directory in /home/bijouxde/alertes-meteo.com/departements_france/sejour-nicaragua.php on line 173

Warning: main() [function.include]: Failed opening '/home/www/3a6a1c13e9eb3ea239f0f35769cdb2c6/web/visiteurs.php' for inclusion (include_path='.:/usr/local/lib/php') in /home/bijouxde/alertes-meteo.com/departements_france/sejour-nicaragua.php on line 173
connecté

© 1999 - 2009  Alertes-météo.com

Mentions légales