La Tunisie

Le guide de la préparation de vos vacances en Tunisie.


Tunisie :   État de l'Afrique du Nord, entre l'Algérie et la Libye, baigné par la Méditerranée, au nord et à l'est; 163610 km²; 9,5 millions d' habitants, accroissement naturel : 2 % par an, capitale Tunis. Nature de l'État: république présidentielle. Langue officielle: arabe. Monnaie: dinar tunisien. Religion officielle : islam. Géographie physique et économique. - Trois unités géographiques se partagent le pays.

 

 La Tunisie littorale de l'est, de Bizerte au Sahel de Sfax, est une région de plaines et de collines méditerranéennes humides, densément peuplée (150 habitants au km² contre 54,3 pour la moyenne nationale) et qui concentre la plupart des villes. La Tunisie intérieure oppose, au nord de la Dorsale tunisienne, des moyennes montagnes humides boisées et pastorales (Kroumirie, Mogods, Haut Tell), aérées de zones déprimées fertiles (vallée de la Medjerda, plaine de Siliana...) aux plaines et plateaux plus secs du Sud de la Dorsale (la Steppe). Au-delà de la dépression présaharienne ponctuée de sebkhas (chott el-Djerid), commence la Tunisie désertique, qui occupe 55 % de la surface du pays et où le peuplement permanent se concentre dans quelques oasis: Gabès, Djerid, Nefzaoua. La Tunisie compte près de 52,9 % de citadins; la croissance démographique reste forte mais diminue (politique de planning familial depuis 1964). Environ 350000 Tunisiens vivent à l'étranger, dont 230000 en France. L'économie est assez diversifiée. L'agriculture emploie 33 % des actifs et a développé des cultures intensives irriguées dans le Nord, mais reste cependant très déficitaire, n'exportant guère que de l'huile d'olive. Pétrole, gaz et phosphates sont les principales ressources d'exportation et ont permis la création d'importants complexes industriels sur les côtes, alors que les activités textiles et de montage se sont développées dans les villes. Le tourisme et le rapatriement de fonds par les émigrés assurent d'importantes recettes. Le niveau de vie reste faible et les difficultés économiques sont réelles (dette, chômage), mais le pays est l'un des plus développés d'Afrique. Histoire. - Peuplée à l'origine de Berbères, la Tunisie fut occupée du IXe au IIe siècle avant J.-C. par les Phéniciens, qui fondèrent Carthage. Après l'écrasement des Carthaginois, les Romains en firent la province d'Afrique qui devint exportatrice de grains, de vin et d'huile.

 

La Guadeloupe

Ruiné par les Vandales (429-533) et les guerres qui les opposèrent aux Byzantins (533-698), le pays déclina, jusqu'à l'arrivée des Arabes, qui relevèrent l'économie de la région et fondèrent Kairouan (670). Dépendant des Omeyyades puis des Abbassides, mais gouvernée par des dynasties locales, l'Ifriqiya acquit petit à petit une indépendance de fait en se coupant de la tutelle égyptienne des Fatimides (1051) qui envoyèrent en Tunisie les nomades Hilaliens; ceux-ci la ruinèrent pour plusieurs siècles, détruisant les villes et les terres cultivées qui redevinrent de la steppe. Avec la dynastie des Hafsides, née de l'intervention des Almohades (Maroc), la Tunisie retrouva son indépendance (1228-1574). À la fin du XVIe siècle, la conquête ottomane fit de la Tunisie une des principales bases des pirates barbaresques. Au XIXe siècle, la très rentable guerre de course prit fin; les maladresses politiques et financières des souverains, les beys, affaiblirent le pays. En 1881 et 1883 (traité du Bardo et convention de La Marsa), la France établit son protectorat. L'opposition nationaliste se manifesta rapidement (troubles de 1911, création du Destour en 1920, et du Néo-Destour en 1934), et l'occupation italo-allemande (1942-1943) entraîna son développement et sa radicalisation. Des actions de guérilla entreprises dès 1952 conduisirent Pierre Mendès France à accorder au pays l'autonomie interne (1954), puis l'indépendance (1956). Dès 1957, l'Assemblée constituante abolit la monarchie des beys et confia la direction du pays au chef du Néo-Destour, Habib Bourguiba, qui concentra peu à peu tous les pouvoirs, éliminant les oppositions (1963) et faisant du parti socialiste destourien le parti unique (1964). De 1960 à 1969, les options «progressistes» dominèrent la politique économique (collectivisation des terres, notamment). La politique sociale mit l'accent sur la scolarisation (1/4 du budget) et l'émancipation de la femme. Membre de la Ligue arabe depuis 1958, la Tunisie a toujours adopté une politique modérée entre l'Orient et l'Occident. En 1969, le libéralisme remplaça les options «socialistes» pour tenter d'assurer une croissance plus rapide de l'économie; après un projet avorté de fusion avec la Libye (1974), la Tunisie se rapprocha de la France et des États-Unis. Par ailleurs, en 1977 et 1978, des grèves et des manifestations furent sévèrement réprimées. Le multipartisme fut officiellement instauré en 1983. Mais, en 1984, les difficultés économiques provoquèrent de sanglantes émeutes et l'opposition, jugeant cette démocratisation fallacieuse, boycotta la consultation électorale de novembre 1986. En 1987, le général Ben Ali, ministre de l'Intérieur, devenu Premier ministre à la faveur de troubles provoqués par les islamistes, déposa H. Bourguiba, puis entreprit de débarrasser le régime de ses archaïsmes. Candidat unique, Ben Ali fut élu président de la République en 1989 et réélu en 1994 et le 24 octobre 1999. Organisé en même temps que l'élection à la présidence, le dernier scrutin législatif confirma la position dominante occupée par le parti présidentiel, le Rassemblement constitutionnel démocratique (R.C.D.), nouveau nom du parti socialiste destourien, qui obtint 148 des 182 sièges dans la nouvelle Assemblée, les 34 autres sièges se répartissant entre les partis de l'opposition autorisés. Mohamed Ghannouchi fut ainsi appelé à remplacer Hamed Karoui, à la direction du nouveau gouvernement.
 

 

 

    Actuellement
Warning: main(/home/www/3a6a1c13e9eb3ea239f0f35769cdb2c6/web/visiteurs.php) [function.main]: failed to open stream: No such file or directory in /home/bijouxde/alertes-meteo.com/departements_france/tunisie.php on line 180

Warning: main() [function.include]: Failed opening '/home/www/3a6a1c13e9eb3ea239f0f35769cdb2c6/web/visiteurs.php' for inclusion (include_path='.:/usr/local/lib/php') in /home/bijouxde/alertes-meteo.com/departements_france/tunisie.php on line 180
connecté

© 1999 - 2009  Alertes-météo.com

Mentions légales