Le risque de tempêtes en France

 

 

 

Les tempêtes des régions tempérées

OBSERVATIONS  

Des cirrus isolés, faisant suite à des cirro-stratus et à des altostratus, annoncent une modification du temps. La nébulosité devient encore plus épaisse le jour suivant, le ciel se couvrant totalement et la pluie (ou la neige) se met à tomber. La perturbation est alors accompagnée d'une baisse de la pression atmosphérique et d'un vent fraîchissant peu à peu, soufflant d'abord du sud-est pour passer ensuite au sud, au sud-ouest et enfin à l'ouest. Cette dégradation du temps, qui se fait en un ou deux jours, est le prélude à des orages et à des ondées. Des cumulus cylindriques se présentent par l'ouest et le nord-ouest. Des rafales se mettent à souffler du sud-ouest, puis de l'ouest et du nord-ouest. En quelques heures, les cumulus s'amoncellent et donnent un ciel menaçant. Des averses, souvent mêlées de grésil ou de grêle, et accompagnées de tonnerre et d'éclairs, ne tardent pas à tomber. Les nuages, les précipitations et le vent couvrent toute la région.

   

     

  

   

PHYSIQUE  

En Europe, ce temps est dû à des courants chauds d'ouest, venant des régions subtropicales, et à des masses d'air froid venant de l'Arctique par l’est . Le front de rencontre de l'air chaud et de l'air froid est parfois nommé "  front polaire " lequel n'est jamais rectiligne. L'air froid pénètre dans l'air chaud à cause de la différence de température et de densité. Les fronts d'air subtropical, chaud et humide, et les fronts d'air polaire, froid et sec, se chevauchent de plus en plus, et il se forme des tempêtes. Le mélange des deux masses totalement différentes par la pression demande un certain temps. Il se forme sur les fronts des tourbillons puissants, donnant un temps typique (pour les fronts froids et les fronts chauds).

Les tempêtes ont au début une extension de plusieurs centaines de km, pour atteindre, au bout de 2 à 4 jours, une étendue de 1000 à 3 000 km. Ils se déplacent sur l'Europe d'ouest en est. Les courants de haute altitude jouent un grand rôle dans la formation des tourbillons.

 

 

 

 

Routes des tempêtes en Europe

MÉTÉOROLOGIE  

 

Les phénomènes ont lieu selon le schéma suivant, invariablement :

Première arrivée d'air froid par l'est

Glissement d'air marin chaud, par des vents de sud-ouest, sur l'air froid de l'est (front chaud).

3°  Deuxième arrivée d'air froid sur l'ouest

  Entrée d'air froid par l'ouest dans la zone d'air chaud (front froid).

Réduction progressive de la zone d'air chaud, étant donné que l'air froid de l'ouest circule plus rapidement vers l'est.

  Rencontre du front froid et du front chaud, tourbillonnement total des différentes masses d'air (occlusion.

  

cyclone2.jpg (51731 octets)

 

 

L’évolution du temps ne se fait pas toujours de manière idéale. Des barrières comme les montagnes accélèrent la rencontre du front froid et du front chaud, et par conséquent la résolution d'une zone de basse pression. Le continent et la mer exercent aussi une Influence sur l'existence des tempêtes et sur l'évolution des grands courants d'altitude. Il existe des trajets typiques de zones de basse pression en Europe.

PRÉVISIONS

L'air à basse pression monte, prenant peu à peu de l'altitude en perdant encore de la pression, s'étend et se refroidit La libération de vapeur d'eau donne des nuages et des précipitations.

 

Échelle de Beaufort :

Force

Appellation

Vitesse du vent

État de la mer

Effets a terre

nœuds Km/h
0 Calme 1 1 Mer d'huile, miroir La fumée monte droit
1 Très légère brise 1 à 3 1 à 5 Mer ridée La fumée indique la direction du vent
2 Légère brise 4 à 6 6 à 11 Vaguelettes On sent le vent au visage
3 Petite brise 7 à 10 12 à 19 Petits "moutons" Les drapeaux flottent
4 Jolie brise 11 à 16 20 à 28 Nombreux "moutons" Le sable s'envole
5 Bonne brise 17 à 21 29 à 38 Vagues, embruns Les branches des pins s'agitent
6 Vent frais 22 à 27 39 à 49 Lames, crêtes d'écume étendues Les fils électriques sifflent
7 Grand frais 28 à 33 50 à 61 Lames déferlantes On peine à marcher contre le vent
8 Coup de vent 34 à 40 62 à 74 Les crêtes de vagues partent en tourbillons d'écume On ne marche plus contre le vent
9 Fort coup de vent 41 à 47 75 à 88
10 Tempête 48 à 55 89 à 102 Les embruns obscurcissent la vue, on ne voit plus rien Les enfants de moins de 12 ans volent !!
11 Violente tempête 56 à 63 103 à 117
12 Ouragan 64 et plus 118 et plus
 

( 1 nœud = 1,852 km/h )

Le baromètre, premier indicateur de l'arrivée du vent fort
Sachez lire votre baromètre. S'il indique une chute régulière sur trois heures de :
  • 6 hPa, alors il faut s'attendre à un vent de 6 Beaufort
  • 10 hPa, alors il faut s'attendre à un vent de 8 Beaufort
  • 15 hPa, alors il faut s'attendre à un vent de 10 Beaufort

 

Le coût de quelques grandes tempêtes

Date Indemnités versées par les assureurs en millions de francs
Janvier 1976 270 millions
Décembre 1979 210
Novembre 1982 (centre et Sud) 1 200 + 1 700
Février 1984 420
Juillet 1984 830
Octobre 1984 (Aquitaine) 100
Novembre 1984 (Ouest) 300
Décembre 1987 (Bretagne) 3 300
Janvier 1990 6 500
Février 1990 (trois tempêtes) 1 200 + 7 500
Décembre 1999 (trois tempêtes) 75 000

 

 

Les plus forts coup de vent enregistrés au cours de la tempête d'octobre 1987:

( Vitesses exprimées en km/h)

 

 

 

 

 

© 1999 - 2012  Alertes-météo.com - Tous droits réservés
Révision : 12 octobre 2012