La circulation globale

 L'air chaud qui s'élève à l'Équateur, où le rayonnement solaire est le plus intense, est emporté vers le sud et le nord et est remplacé au niveau du sol par des masses d'air plus frais. En s'éloignant de l'Équateur, l'air chaud refroidit et commence à descendre aux latitudes 30° N et S. Cette cellule de
circulation, (cellule de Hadiey) est déviée vers l'est dans l'hémisphère Nord et vers l'ouest dans l'hémisphère Sud en raison de la rotation de la Terre d'ouest en est donnant naissance en surface aux alizés. Plus l'on s'approche des pôles, plus la circulation atmosphérique devient complexe.

 

 

 Des courants d'air ondulants (ondes de Rossby) contournent le globe d'ouest en est, brassant l'atmosphère et transportant l'air chaud vers les pôles et l'air froid vers l'Équateur. Des masses d'air froid se déplaçant vers le sud glissent sous des masses d'air chaud remontant vers le nord. À ces latitudes, les vents de surface dominants sont les vents d'ouest. En altitude, les jet-streams, vents extrêmement rapides, s'écoulent vers l'est sous forme d'étroits rubans encerclant le globe au niveau des zones de fortes variations de température, contribuant au transfert thermique entre air tropical et air polaire.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

© 1999 - 2007  Alertes-météo.com - Tous droits réservés
Révision : 13 août 2007