Le front occlus


Lorsque les masses d'air froid qui précèdent et suivent respectivement une masse d'air chaud se rejoignent au sol, repoussant la masse d'air chaud en altitude, on parle de front occlus. Ils sont courants dans les zones dépressionnaires des moyennes latitudes. Dans l'hémisphère Nord, les dépressions se forment sur la surface de contact entre l'air froid venant du nord et l'air chaud venant du sud (1). Quand l'air froid pénètre sous la couche d'air chaud à un endroit donné, il se produit une ondulation enserrant une langue d'air chaud, qui est comprimée horizontalement et forcée de s'élever au-dessus de la masse d'air froid. Une dépression se forme au niveau de cette ondulation, comme l'air froid s'en éloigne rapidement et l'air chaud s'y déplace plus lentement. La masse d'air froid postérieure finit par rattraper la masse d'air froid antérieure (4), soulevant l'ensemble de la masse d'air chaud et formant ainsi un front occlus. Les pluies persistantes, typiques du front chaud, sont immédiatement suivies d'averses en provenance des cumulo-nimbus accompagnant les fronts froids, sans éclaircie intermédiaire. Une fois le front occlus, la dépression cesse de se développer et la pression s'équilibre.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

© 1999 - 2007  Alertes-météo.com - Tous droits réservés
Révision : 15 juin 2012