Les fronts

OBSERVATIONS : Il se forme d'abord des cirrus légers, puis de puissants " rouleaux " viennent de l'ouest et du nord ouest. Le vent fraîchit et des orages éclatent. La température diminue, alors que la pression atmosphérique augmente. Des averses de pluie ou de neige tombent souvent. Il n'est pas rare ensuite de voir une rapide éclaircie, mais le temps n'en reste pas moins généralement instable. Tout cela représente le passage d'un front froid. Le temps redevient beaucoup plus calme à l'arrivée d'un front chaud, annoncé lui aussi par des cirrus. La nébulosité prend rapidement la forme de stratus. Le vent n'est guère fort, et il se produit une légère précipitation qui tend à se prolonger. Le baromètre reste bas. Après le passage du front, la température remonte et les nuages se dissipent définitivement.

 

photo satellite

Prévisions saisonnieres

PHYSIQUE : En supposant une pression atmosphérique constante, l'air froid s'étend à proximité du sol car il est plus dense que l'air chaud. En revanche, l'air chaud remonte. En météorologie, on compare la pression de l'air froid et celle de l'air chaud pour une même altitude. En principe, l'air chaud vient du sud et l'air froid vient du nord.

Sous les latitudes de l'Europe, les masses d'air froid et d'air chaud se côtoient et se déplacent de façon permanente, sans aboutir à un équilibre. Au contraire, l'air froid et l'air chaud contribuent chacun pour leur part aux changements de temps. Les différences de température provoquent des turbulences, et un équilibre s'instaure lorsque l'air froid et l'air chaud ont fini par se mélanger. On conçoit parfaitement que le temps change aux endroits où de l'air froid et de l'air chaud se rencontrent : c'est le cas des fronts d'ouest.

Lorsque de l'air froid passe au-dessus d'air chaud au repos, on parle de " front froid " ; lorsque de l'air chaud heurte de l'air froid au repos, on parle de " front chaud ". L'air froid en progression fait élever l'air chaud, lequel glisse sur lui en montant.

MÉTÉOROLOGIE : Les fronts froids et les fronts chauds sont étroitement liés aux zones de basse pression. Comme l'extension des masses d'air froid et d'air chaud est très différente horizontalement et verticalement l'évolution du temps est fort variable. La durée de cette irruption et de ce glissement est aussi variable. Les temps d'ouest régnant sur l'Europe en toute saison sont de ce fait typiques ; à l'ouest, une dépression sur l'Islande se déplace au sud sous l'action des vents du nord.  

A l'ouest d'un anticyclone sur les Açores, les vents de sud poussent l'air chaud vers le nord. Aux endroits où les fronts se rencontrent, il se forme des séries de cyclones se dirigeant d'ouest en est. L'évolution du temps se calme lorsque l'air chaud a totalement abandonné le sol, et, lorsque, à proximité de ce dernier, deux masses d'air froid à températures différentes se rencontrent (occlusion). L’occlusion est accélérée quand une basse pression rencontre une montagne. L’évolution du temps est caractérisée par les systèmes nuageux en formation, les précipitations, les vents et les changements de température.

PRÉVISIONS : Comme les fronts d'ouest sont étroitement liés à l'activité des basses pressions, l'arrivée d'un front froid ou d'un front chaud en un lieu permet de prévoir normalement, pour les jours qui suivent, un temps instable, avec des précipitations. Il se produit souvent des précipitations de barrage lorsque les masses d'air rencontrent des montagnes (par exemple dans les Alpes et sur les côtes rocheuses de Norvège).

Cliquer sur la carte si contre, pour connaître les fronts sur l'Europe.
  • H  Hight : Anticyclone
  • L  Low : Dépression

     Source du texte : Guide de la météorologie

 

 

 

 

 

 

© 1999 - 2007  Alertes-météo.com - Tous droits réservés
Révision : 13 août 2007