Les halos

 OBSERVATIONS : Autour du Soleil et de la Lune, ou à proximité de ces astres, il se forme parfois des bandes, des arcs ou des cercles lumineux. Ce sont des halos. Les anneaux formés présentent habituellement en leur partie interne une coloration rouge pâle, et souvent, en leur partie externe, un bord violet.

 

On peut aussi observer des colonnes lumineuses verticales ou horizontales, le plus souvent réduites à des taches, partant du Soleil et de la Lune (il s'agit de projections lumineuses de ces astres), qu'on nomme des parhélies pour le Soleil et des parasélènes pour la Lune. Ces phénomènes se manifestent seulement lorsque la couche de nuages est faible et élevée, celle-ci pouvant même donner l'impression d'être absente.

 

PHYSIQUE : Le mot " halo ", qui vient du grec " halos ", signifie phénomènes météoriques circulaires. Les halos sont des images optiques de formes diverses, constituées dans l'atmosphère par la réfraction et la réflexion de la lumière sur les cristaux de glace en suspension. On sait que la glace forme des cristaux hexagonaux dans les cirrus  de haute altitude circulant dans un ciel bleu. Ces cristaux constituent des prismes à six côtés et à section transversale présentant six angles.

Les rayons du Soleil passant à travers eux sortent selon des angles de 22° et de 46°, ce qui fait que les anneaux formés autour du Soleil et de la Lune ont toujours un rayon de 22° et de 46° (le petit et le grand halo). Les formes dépendent de la situation des cristaux de glace dans l'espace. Les types les plus importants sont les suivants :

 

Dénomination Dimension Fréquence
Petit anneau Rayon de 22° Fréquent
Parhélies et parasélènes avec anneau 22° à droite et à gauche du soleil ou de la lune Fréquents : également en l'absence de petit anneau
Arcs supérieurs et inférieurs tangents à un petit anneau Un peu au-dessus et au-dessous du Soleil ou de la Lune, à la distance de 22° Fréquents, surtout les arcs supérieurs ; souvent aussi de belles couleurs
Parhélie horizontale (cercle horizontale) et parasélène horizontale Englobe sous forme de bande brillante incolore tout le ciel, horizontalement, au-dessus du Soleil ou de la Lune Très rare. Également accompagnée de deux parhélies à distance de moins de 120° du Soleil (ou de la Lune)
Colonnes lumineuses Bandes lumineuses verticales au-dessus et au-dessous de l'emplacement du Soleil ou de la Lune Fréquentes quand le Soleil reste très bas, lors du coucher ou juste avant le lever du Soleil  (ou de la Lune)
Grand cercle Rayon de 46° Moins fréquent que le petit cercle. Particulièrement coloré avec les arcs supérieurs tangents.
Cercle circumzénithal Au-dessus de Soleil ou de la Lune à la distance de 46° Correspond aux arcs tangents supérieurs du grand cercle. Très rare.

  

MÉTÉOROLOGIE : Les halos ne peuvent se produire que lorsque la nébulosité s'est formée en haute altitude. Il s'agit de cirrus, nuages formés de cristaux de glace, circulant uniquement dans les plus hautes couches de la troposphère. Mais le degré de nébulosité peut être fort divers, ce qui fait que les halos se manifestent dans les voiles légers de cirrus, lors des hautes pressions, ainsi que lors des phases suivant une période de beau temps, des cirrostratus couvrant alors tout le ciel. On peut observer des halos en toute saison.

 

PRÉVISIONS : Les halos ne sont pas le signe indubitable d'une dégradation du temps, car les cirrus ne sont pas des nuages de pluie et des voiles transitoires de ces nuages peuvent aussi se former quand il fait beau. L'arrivée des cirrus renseigne cependant sur les courants aériens de la troposphère, surtout lorsqu'ils s'épaississent rapidement et lorsque des cirrostratus apparaissent. On peut alors prévoir leur transformation en altostratus et par conséquent le passage d'une zone de précipitations.

   Source du texte : Guide de la météorologie

 

 

 

 

 

 

© 1999 - 2007  Alertes-météo.com - Tous droits réservés
Révision : 13 août 2007