LE BROUILLARD 

 

Galerie 1 photos personnelles

Galerie 2

Tableau

  puce1.gif (828 octets)   Le brouillard est un véritable nuage qui se forme près du sol et, comme les nuages, il est dû à la condensation.

  Le type de brouillard le plus fréquent chez nous est le brouillard de rayonnement ainsi nommé parce qu'il résulte de refroidissement de la terre par suite de rayonnement. Il se forme durant la nuit, quand le refroidissement atteint son degré maximal les nuits claires, lorsqu'il n'y a pas de nuages pour favoriser de nouveau le rayonnement de la chaleur vers la terre et quand le vent est calme.

 

bas.gif (226 octets)

Photo prise le matin

Mvc-004f.jpg (29974 octets)

Vignes dans le brouillard (Val de Loire)

Mvc-017f.jpg (35742 octets)

Le brouillard

 OBSERVATIONS :  Le brouillard est constitué par des nappes et des voiles nuageux et blancs, se présentant sur une certaine épaisseur au-dessus du sol. Les traînées de nébulosité sont souvent le signe de la formation prochaine de brouillard. Par temps de gel, le brouillard s'accompagne souvent de givre et de verglas.

Lorsqu'il est très dense, la visibilité peut être réduite à quelques mètres seulement. Du point de vue météorologique, lorsque la visibilité est réduite au-dessous de 1 000m, alors on parle de brouillard, et non plus seulement de brume.

Photo de montagne prise par Bambina (Chaillol 1600)

 

  Photoservice

 PHYSIQUE :  A proprement parler, le brouillard est une forme nuageuse qui se constitue très près du sol. Sa formation est due soit au mélange d'air chaud et humide avec de l'air plus froid, soit au contact d'air chaud et humide avec le sol refroidi. En outre, il se produit un processus de refroidissement qui fait condenser la vapeur d'eau. Mais ce phénomène n'est pas suffisant pour aboutir à des précipitations. Tout au plus observe-t-on parfois une humectation du sol (brouillard mouillant).

MÉTÉOROLOGIE :  La formation de brouillard a lieu dans certaines situations particulières ainsi qu'à certaines époques de l'année. On se reportera à ce sujet au tableau. Le brouillard dû au rayonnement (brouillard au sol) se produit par temps clair (hautes pressions) et en l'absence de vent. Le brouillard dû à la rencontre de masses d'air différentes (notamment sur les côtes) se forme par ciel couvert et est poussé par le vent (notamment lorsque des perturbations viennent de l'ouest). Le brouillard mouillant provoque, avec la pluie et la bruine, le verglas.


Photo de montagne prise par Bambina (Hautes Alpes)

Les gouttelettes de brouillard se congèlent alors immédiatement à leur arrivée au sol. Lorsque la température des gouttes monte au-dessus de 0°C, celle de la surface du sol doit par conséquent descendre au-dessous de 0°C. Lorsque les gouttes sont à l'état de " surfusion ", il en va de même pour le verglas, surtout quand la température superficielle du sol est un peu au-dessous de 0°C. Les usagers de la route devront y faire particulièrement attention lors des périodes de transition, de l'automne a l'hiver et de l'hiver au printemps.

 

PRÉVISIONS :  Comme le brouillard peut se former par différents types de temps, il faut accueillir avec beaucoup de circonspection la voix de la sagesse populaire qui dit que la formation en est liée à ce que l'on appelle le " mauvais temps ". La dissipation du brouillard est étroitement liée au rayonnement solaire, car celui-ci provoque le réchauffement nécessaire.

Le brouillard produit par rayonnement ne gêne pas, la plupart du temps, l'insolation: il se dissipe graduellement au cours de la matinée. Mais lorsque le brouillard est très épais (formant parfois une couche de 200 à 300 m d'épaisseur), le réchauffement est souvent trop faible pour le dissiper.

Une nébulosité croissante peut aussi masquer le rayonnement solaire et entretenir ainsi le brouillard. Une dégradation du temps n'est en effet absolument pas liée à la survenance de cette forme de nébulosité. En outre, il est faux de dire que le brouillard " tombe ", puisqu'il s'élève toujours du sol sous.


Photo de montagne prise par Bambina  (Massif du Mont Blanc)

 

 
Types de brouillards Lieux Moments Visibilité Conditions complémentaires
Lacustre surface de l'eau soir, nuit et matinée, en automne, en hiver et au printemps 10 à 20 m verglas à 0°C
Au sol plaines et vallées soir, nuit et matinée, en automne, en hiver et au printemps 5 à 10 m subit : peut durer toute la journée en hiver
D'évaporation partout, surtout dans les rues après la pluie 15 à 20 m le plus souvent épais de quelques mètres
Fluvial cours d'eau fin de l'été au printemps ; soir nuit, aurore 10 à 20 m très dense en novembre, décembre, janvier
Givrant champs et prés en hiver lors des forts gels 10 à 20 m brouillard sec non givrant
D'orage forets en été après les pluies d'orages 15 à 20 m subit et local
Côtier littoral et régions côtières toutes saisons 5 à 10 m mixte, poussé par le  vent de la mer vers la terre
Des marais sols humides, marais toutes saisons sans liaisons aucunes 5 à 10 m souvent quelques mètre d'épaisse seulement
Smog zones urbaines polluées surtout en automne et hiver, dure parfois des jours 1 à 5 m mêlé de fumées et de poussière
De vallée vallées, ravins soir, nuit et matinée, toute saisons, par temps humide sans vent 10 à 20 m annoncé par des bancs de brume
Nuageux moyenne et haute montagne toutes saisons, par temps frais et venteux 5 à 10 m mixte, souvent mouillant; givrant en hiver.

 

  Source du texte : Guide de la météorologie

  

 

 

 

 

© 1999 - 2009  Alertes-météo.com - Tous droits réservés
Révision : 15 juin 2012