DÉGÂTS PROVOQUÉS PAR LE GIVRE

  puce1.gif (828 octets)  Quand la température est inférieure à 0°C, l'eau contenue dans les plantes gèle et risque d'endommager les cellules végétales et de noircir les feuilles. Ce phénomène, qui n'est pas toujours accompagné de givre, est connu dans certaines régions sous le nom de " froid noir ".

L'air avec un faible point de rosée peur descendre au dessous de 0°C sans atteindre le point de saturation, si bien qu'il ne libère pas de vapeur d'eau et qu'il ne se forme pas de véritable givre.

Le givre et le " froid noir " sont redoutables pour les producteurs d'agrumes, car les bourgeons des arbres fruitiers sont facilement abîmés par la gelée, ce qui est préjudiciable à la quantité et à la qualité des futures récoltes. Il existe plusieurs méthodes pour réduire ou prévenir la formation du givre dans les vergers. On peut, par exemple, faire brûler de l'essence et installer des ventilateurs aux endroits propices pour faire circuler de l'air chaud autour des arbres.

 

On peut aussi utiliser des pulvérisateurs qui réchauffent l'atmosphère en diffusant de l'eau liquide, moins froide que le givre. Certains producteurs n'hésitent pas à louer uni hélicoptère pour survoler leurs vergers durant la nuit.

Celui-ci permet de maintenir la circulation d'air entre les arbres, et ses gaz d'échappement diffusent un peu de chaleur.

A lire aussi :  La glace et le gel

 

 

 

© 1999 - 2012  Alertes-météo.com - Tous droits réservés
Révision : 05 décembre 2018