La vision prophétique de Nostradamus


Les Prophéties de Nostradamus
1,80 € SEULEMENT

  Nostradamus (1503-1566) est né à Saint-Rémy-de-Provence le 14 décembre 1503, dans une famille de juifs convertis.

  bas.gif (226 octets)

 

L'immense savoir de Nostradamus embrassait aussi bien la culture classique que la tradition judaïque, l'astrologie que la kabbale. Il s'inspira également d'anciens livres de magie et de prophéties grecques. Il étudia la philosophie à Avignon et la médecine à Montpellier.

Ses premières Centuries astrologiques parurent en 1555, et l'œuvre complète en 1568. Elle comprend dix groupes d'à peu près- 100 versets ou quatrains chacun, et couvre la période de 1555 à la fin du monde, que Nostradamus prédit pour 3797 apr. J.-C. De nombreux événements sont prophétisés, avec parfois une étonnante précision.

Nostradamus s'inspira beaucoup des méthodes de divination traditionnelles des sibylles et des pythonisses de la Grèce antique. Il confirma, dans sa célèbre lettre au roi de France Henri II (1558), qu'il prédisait " tripode aeneo " (sur le trépied d'airain), et confia que son don visionnaire se manifestait par " association d'émotion infuse à certaines heures délaissées par l'émotion de mes antiques progéniteurs ". Il voyait " comme dans un miroir ardent, comme par vision obnubilée, les grands événements tristes, prodigieux, et calamiteuses aventures qui s'approchent [ ... ] ". D'autres devins de l'époque ont relaté des expériences semblables.

Nostradamus pratiquait son art la nuit, à ses moments de détente. Pour calculer la date des événements prédits, il procédait " tant par vole astrologique que par autre, même des sacrées Écritures, qui ne peuvent faillir nullement [ ...] et ayant supputé et calculé les présentes Prophéties, le tout selon l'ordre, de la chaîne qui contient sa révolutions le tout par doctrine astronomique, selon mon naturel instinct [ ...].

Il s'est cependant volontairement abstenu, par prudence, de révéler des dates précises, bien qu'il eût pu le faire : " Que si je voulais à un chacun quatrain mettre le dénombrement du temps, se pourrait faire, mais à tous ne serait agréable [ ... ]. " Ce parti pris de Nostradamus fait que les Centuries ne livrent qu'un nombre très faible de dates précises : neuf dans les 1 000 quatrains et huit dans ses autres écrits. On en trouve quelques-unes de plus dans d'autres quatrains, mais dissimulées sous une terminologie astrologique.

nostradamus

Pour découvrir les dates exactes de Nostradamus relatives à l'Apocalypse, il est nécessaire d'expliquer son système de datation, et en premier lieu de percer son code chronologique secret. Beaucoup de devins ont dû le succès de leurs prédictions à l'utilisation d'un système de périodes de temps. Liber Vaticinationem, par exemple, s'appuie sur les normae, périodes de 60 ans.

Ce qui n'a pas été assez souligné, c'est que Nostradamus utilisait les révolutions des planètes autour du Soleil pour dater les événements du futur qui lui étaient révélés, et plus précisément celles de Saturne et de Jupiter, dont les durées respectives sont de 29 458 et 11 862 ans. Dans IX, 73, par exemple, c'est bien par cette méthode qu'il mesure la durée d'un certain règne : " Et régnera moins qu'une [r]évolution de Saturne ", et le quatrain précédent dit " Saturne deux trois cycles révolus. "

Nous avons déjà insisté sur l'importance considérable de la conjonction de ces deux planètes, les plus lourdes du système solaire. Nostradamus estimait qu'un multiple approchant de leurs orbites - 60 - était le signe de l'imminence d'événements importants.

  Kelavenir

bas.gif (226 octets)

L' HORLOGE SECRÈTE DE NOSTRADAMUS

Pour les Anciens comme pour Nostradamus, au-delà de Saturne et de Jupiter n'existaient ni Uranus, ni Neptune, ni Pluton, et donc pas d'interférences, ces planètes n'ayant pas encore été découvertes. Quant aux révolutions des autres planètes (Mercure, Vénus et Mars), elles étaient trop rapides pour mesurer des périodes futures longues de plusieurs siècles. Cela explique que Jupiter et Saturne aient été choisies par Nostradamus comme horloge du futur.

Les conjonctions de Jupiter et Saturne ont heu tous les 60 ans environ, après cinq révolutions de Jupiter autour du Soleil, et deux de Saturne. Deux " ans " de Saturne représentent 58,9 années terrestres, donc un peu moins de 60 ans. Le nombre 60 correspond également à presque cinq révolutions de Jupiter (59,31 ans pour être précis). Selon le savant russe Immanuel Velikovsky, Jupiter a dû perdre, dans le passé, un peu de sa masse; aussi est-il plausible que cinq ancigines " années " jupitériennes à un certain moment, correspondu exactement à 60 années terrestres.

Le nombre 60 était à la basé de nombreux systèmes anciens de calcul, comme c'est aujourd'hui le cas pour nous avec le nombre 10. On trouve encore une trace de cette fonction privilégiée du nombre 60 : la dizaine supérieure à 60, 70, continue à y faire référence (60 plus 10). Soixante est également le nombre utilisé par les Chinois pour désigner un cycle complet.

 A lire aussi : Menu Voyance

Le code de Nostradamus

Nostradamus utilisait une " horloge " planétaire, avec des périodes d'environ 60 ans. Dans une lettre au roi Henri II, il identifia 1606 comme une année clé.

top.gif (224 octets)

Si l'on ajoute 60 à 1606, en utilisant la clef du Liber Vaticinateur, on obtient 1666, année de l'une des rares prophéties de Nostradamus datées avec précision (11, 51), qui évoque. le grand incendie de Londres. C'est également une année d'une grande importance millénariste, 1666 étant la somme de 1000 (le millénaire) et de 666 (chiffre de la bête de l'Apocalypse de Jean). Si l'on ajoute 60 ans à 1666, on obtient 1726. Dans la centurie III, quatrain 77 (111,77), Nostradamus livre une autre date " Le tiers climat sous Ariès compris, L'an mil sept cents vingt et sept en Octobre Le Roy de Perse par ceux d'Égypte pris Conflit, mort, perte : à la croix grande opprobre. >,

Ce quatrain est étonnamment exact il révèle non seulement l'année, mais aussi le mois et le lieu de l'événement. En octobre 1727, une paix fut effectivement signée entre les Turcs (nommés ici " Égypte ") et les Perses.

Le quatrain 77 peut être utilisé comme un repère pour les très nombreuses prédictions non datées de Nostradamus. Dans ce même quatrain, on trouve confirmation de son horloge planétaire " réglée " sur 60 ans. La première ligne parle, en effet, du " tiers [troisième] climat sous Arles ", qui représente la troisième période de 60 ans, gouvernée donc par Aries, le premier signe du zodiaque.

Si l'on ajoute 60 autres années à partir de 1727, on obtient l'année 1787, celle qui vit le Parlement de Paris demander la convocation des États généraux, lesquels ne se réunirent finalement que deux ans plus tard, en mai 1789. Deux mois plus tard à peine avait lieu la prise de la Bastille, et en 1792, la famille royale était emprisonnée et la république instaurée.

L'année , 1792 est mentionnée de façon précise par Nostradamus dans sa lettre à Henri II: il évoque une période qui durera " jusqu'à l'an mil sept cents nonante deux que l'on cuidera [croira] être une rénovation du siècle ". On peut voir dans cette " rénovation du siècle " une double allusion: au changement de régime politique, bien sûr, niais aussi à l'entrée en vigueur, cette même année, du calendrier révolutionnaire.

De la date clé de 1727 jusqu'à la fin du monde - en 3797, selon Nostradamus -, il s'écoule 2070 ans, soit presque exactement 70 révolutions de Jupiter. C'est une confirmation supplémentaire que le prophète utilisait bien la révolution jupitérienne comme unité de temps pour calculer astronomiquement et astrologiquement les dates des événements prophétisés.

Nostradamus a livré dans quelques unes de ses prophéties certaines dates clés destinées à servir de repère pour retrouver les dates non révélées. Ces dates clés prouvent qu'il était capable de prédire à l'année et au mois près des événements importants. Cette méthode peut être utilisée pour dater l'arrivée du troisième Antéchrist, les guerres qui s'ensuivront, et l'Apocalypse finale.

    top.gif (224 octets)

  Votre Voyance GRATUITE sur Internet

LA PRÉCISION GÉOGRAPHIQUE DU PROPHÈTE

Nostradamus déclare dans sa lettre à Henri Il ", J'ai consacré mes nocturnes et prophétiques supputations aux ans, mois et semaines des régions, contrées, et de plupart des villes et cités de toute l' Europe, comprenant l'Afrique, et, une partie de l'Asie. " En fait, environ 60% de ses prédictions concernent l'Europe, et principalement son pays, la France, à laquelle 28% de ses quatrains

sont consacrés. L'Afrique du Nord musulmane, certaines contrées de l'Asie centrale et le Moyen-Orient ne sont évoqués que dans 3 p. cent des quatrains, le reste des prédictions n'étant pas localisé géographiquement avec une grande précision et pouvant donc, elles aussi, se rapporter à la France.

Nombreux sont les commentateurs qui ont prétendu que l'Amérique était mentionnée dans les Centuries de Nostradamus. Pourtant, le mot " Americh " n'apparaît que dans un seul quatrain (X 66), et dans un' contexte clairement britannique, avec des références explicites à Londres et à l'Écosse. Même le numérotage de ce quatrain, 1066, est une référence numérique à la Grande-Bretagne.

A lire aussi : Menu Voyance

 

 

 

© 1999 - 2009  Alertes-météo.com - Tous droits réservés
Révision : 29 septembre 2008