La rosée

 

  Souvent, après une nuit froide et claire, la terre et les plantes scintillent au soleil. Ce phénomène résulte d'une forme de condensation que l'on appelle la rosée et se produit quand la température du sol ou de toute autre surface baisse au point de déclencher la condensation de la vapeur d'eau contenue dans la couche d'air voisine, entraînant la formation de gouttelettes d'eau qui se déposent sur le sol ou les végétaux.

 

Le brouillard résulte du même phénomène ou presque, et il est souvent difficile de prévoir une double formation de rosée et de brouillard. Il peut cependant y avoir de la rosée sans brouillard, mais jamais de brouillard sans rosée.

Les conditions idéales pour l'apparition de la rosée sont : une nuit claire et calme, un air humide près du sol, un faible degré d'humidité de la couche d'air supérieure et, en général, un vent léger. L'absence de nuages favorise la diffusion d'une grande partie de la chaleur diurne emmagasinée à la surface du sol, dont le refroidissement suffit à provoquer la condensation directe de la vapeur d'eau contenue dans l'air ambiant.

 

La rosée du matin

Si la couche d'air humide est au contact du soi, la condensation ne se produit qu'en surface ou près du sol. Si cette couche d'air humide s'épaissit, le brouillard apparaît.

La formation de la rosée s'explique par la fusion plus rapide des gouttes d'eau sur des surfaces dures, alors que, dans l'air, elles ont tendance à s'entrechoquer. 

la rosée

 

 

 

 

 

© 1999 - 2009  Alertes-météo.com - Tous droits réservés
Révision : 15 juin 2012