Disques durs externes - HD

Photos numériques, vidéos, jeux... les nouvelles applications informatiques demandent de plus en plus d'espace mémoire dans un ordinateur. Plutôt que d'ouvrir la machine pour y intégrer un disque dur interne, il est plus aisé d'y connecter un disque externe, fixe ou nomade. Compacts, relativement légers, autonomes et efficaces, les disques durs externes d'ordinateurs sont l'alternative aux disques durs internes, mais aussi aux systèmes de transport de données légers (clés USB, disquettes...). Fixes ou transportables, ces périphériques s'installent facilement et offrent un grand confort d'utilisation. Destinés à renforcer la mémoire d'un ordinateur de bureau, les disques durs externes sont souvent à peine plus volumineux qu'un gros livre de poche. Ils embarquent des disques au format 3 pouces ½ et plus rarement 5 pouces ¼ et leur poids peut atteindre, voire dépasser, le kilo. Ces unités mémoires ne sont donc pas vraiment des produits nomades, même si elles restent transportables. Elles intègrent généralement leur propre alimentation électrique, ce qui oblige à avoir une prise électrique à proximité.

  Les modèles plus légers et plus compacts accueillent des disques au format 2 pouces et demi et 3 pouces et demi. Ils se glissent dans une sacoche, voire une poche de veste. Ils permettent le transfert de données entre par exemple le bureau et le domicile ou encore le partage de fichiers avec des amis (sauvegarde de parties de jeux, vidéos...). Légers, ils pèsent généralement de 200 à 500 g, cordons et accessoires compris. Ces modèles nomades s'alimentent directement à partir de l'ordinateur. Si dans cette configuration, les disques durs externes nomades peuvent être utilisés partout, avec certains ordinateurs portables il est indispensable que le port USB 2.0 de l'ordinateur fournisse assez d'énergie. Dans le cas contraire, le disque sera connecté, au moyen d'un second câble, sur un port USB, FireWire ou plus rarement un port PS2 du micro-ordinateur. Attention, certains ordinateurs portables sont équipés de ports FireWire à moins de 6 broches qui ne permettent pas d'alimenter un disque dur.

Avec une capacité de quelques dizaines de gigaoctets à plus de 250 Go (il existe quelques modèles fixes atteignant le tétraoctet), un disque externe est amené à rendre les mêmes services qu'un disque interne. Pour un bon confort d'utilisation, le taux de transfert des données doit être élevé. Une performance obtenue avec des disques durs externes qui offrent une grande vitesse de rotation (5 400 ou 7 200 tr/min), une quantité de mémoire tampon généreuse (8 Mo) et une interface acceptant de grands flux de données (USB 2.0 ou FireWire). Un disque externe de bureau, généralement allumé en permanence, ne devra pas faire trop de bruit en fonctionnement. Le bourdonnement de certains modèles équipés d'un ventilateur de refroidissement peut en effet devenir très gênant au bout de quelques heures.  Afin de pouvoir placer au mieux le disque dur externe sur l'espace de travail, les câbles USB ou FireWire fournis doivent être assez longs. Un mètre apparaît être un minimum pour un raccordement avec un ordinateur placé sous un bureau. Les fabricants tendent à généraliser les supports permettant de placer les disques durs verticalement. Sur un bureau, le gain de place est alors évident, et lorsque le boîtier est positionné sur la tranche, la dissipation de la chaleur est optimale. Équipés ou non d'un ventilateur, les modèles « carrossés » d'aluminium sont généralement plus coûteux mais assurent un meilleur refroidissement du disque dur. Ils se destinent à un usage prolongé et intensif. Pour des utilisations ponctuelles, un boîtier en plastique suffit. Un disque dur externe doit aussi pouvoir synchroniser automatiquement les dossiers qu'il contient avec ceux de l'ordinateur, grâce à un logiciel fourni par le fabricant. Une manoeuvre qui doit aussi être possible en appuyant sur un bouton situé sur le boîtier du disque. Plus élevé que celui d'un disque dur interne, le prix de ces composants externes est établi en fonction de divers paramètres comme la capacité du disque ou encore ses performances. Pour un disque dur externe fixe, en général à partir de 250 Go de mémoire, il faut débourser un minimum de 180 euros. Les plus chers dépassent les 500 euros. Pour des modèles plus légers, jusqu'à 250 Go, il est possible de s'équiper de 99 à 300 euros.

 

 

 

 

 

Astuce page principale

 

 

Révision : 19 juillet 2006 QC