Le droit et vous :

 

 

Opposition : opération qui consiste à signaler immédiatement par téléphone et/ou par courrier la perte ou le vol d’un chéquier ou d’une carte bancaire pour éviter une utilisation frauduleuse.

OAT (Obligation Assimilable du Trésor) : obligation d’un emprunt lancé en plusieurs tranches successives par le Trésor public à partir d’un calendrier préétabli. Les obligations de toutes les tranches présentent des conditions identiques de durée et de taux ; seul peut varier le prix d’émission, afin de corriger l’incidence d’une variation de taux entre les différentes périodes d’émission.

Obligation : valeur mobilière représentative d’un droit de créance sur un émetteur, d’une durée à moyen/long terme. Catégorie particulière, l’obligation convertible permet à son détenteur de devenir actionnaire de la société émettrice à tout moment, au prix d’une rémunération inférieure à celle d’une obligation classique.

Obligation à coupon zéro : obligation qui n’offre à son titulaire aucun versement d’intérêt, mais en compensation une forte prime de remboursement payée à l’échéance du titre. A la grande différence d’une obligation classique, l’investisseur n’a pas d’incertitude sur le "taux de réinvestissement " de ses coupons, puisque, par définition, il n’y en aura pas jusqu’à l’échéance.

OPCVM (Organisme de Placement Collectif en Valeurs Mobilières) : ce terme recouvre les Sicav et les FCP qui sont des " paniers " de valeurs mobilières (actions, obligations et monétaires).

Option : contrat par lequel l’acheteur de l’option acquiert la faculté d’acheter ou de vendre (il existe des options d’achat, CALL, et des options de vente, PUT) une quantité convenue d’un produit à une date déterminée, ou tout moment avant l’échéance, à un prix initialement fixé, moyennant une prime versée au vendeur de l’option. Cette prime est payée dès l’acquisition de l’option et quel qu’en soit le dénouement ultérieur. Le prix de cette prime est déterminé par le marché.

Plan d’Epargne en Actions (PEA) : il permet de constituer et de gérer avantageusement un portefeuille d’Sicav-FCP ou d’actions principalement françaises.

En respectant un délai de 5 ans minimum, les revenus et plus-values bénéficient en effet d’une exonération d’impôts (à l’exception des prélèvements sociaux).

Plan Epargne Logement (PEL) : produit d’épargne permettant de préparer un projet immobilier. Après une phase d’épargne de durée contractuelle, le titulaire du Plan Epargne-Logement peut obtenir un prêt épargne logement à un taux attrayant.

Plan Epargne Populaire (PEP) : compte de dépôts rémunéré assorti d’avantages fiscaux. Plusieurs types de PEP sont proposés en fonction des objectifs poursuivis par chacun.

Plus-value : différence entre le prix d’achat et le prix de vente.

Prélèvement automatique : il permet de régler les factures régulières tout en gardant le contrôle des opérations effectuées sur le compte.

Prélèvements sociaux : il s’agit de taxes qui s’appliquent à la majorité des produits d’épargne. Elles s’élèvent actuellement à 10% (au 01/01/2001) et s’ajoutent au prélèvement libératoire ou à l’impôt sur le revenu. Elles se répartissent de la façon suivante : CSG : 7,5% ; CRDS : 0,5% ; contributions additionnelles : 2%.

Privilège de prêteur de deniers (PPD) : garantie réelle qui ne peut se prendre que sur un bien construit et qui produit les mêmes effets qu’une hypothèque.

Produits dérivés : instruments financiers reposant sur des valeurs mobilières ou sur des indices de marché (contrats à terme, options sur taux, indices, valeurs,…) qui permettent : soit d’atténuer les conséquences d’une évolution défavorable d’un marché, soit d’amplifier l’effet d’un investissement en anticipant une variation attendue.

 

 

 

Astuce page principale