Voitures de location

 

Location de voitures
Louer une voiture n'équivaut pas toujours à emprunter une longue route tranquille. Pour limiter les mauvaises surprises, cette article détaille les manières de procéder des loueurs de voitures et explicite les points à surveiller dans le contrat de location. Par exemple, si l'assurance responsabilité civile est toujours comprise, elle ne couvre pas les dommages subis par le conducteur en cas d'accident, aussi faut-il être attentif à la nature des assurances complémentaires proposées. Quant à l'état des lieux, la vigilance est toujours de rigueur afin de ne pas payer des dommages antérieurs à la location. Contrats opaques, non-assistance en cas de panne, véhicules pas toujours au mieux de leur forme... les loueurs de voitures doivent encore épurer certaines mauvaises pratiques. Assurance de base très minimale

Avis, Hertz, Europcar, Ada, etc., au total, plus de sept millions de locations de véhicules sont enregistrées chaque année en France. Compte tenu de la variété des modes de tarification et, à défaut, d'un affichage correct des prix dans les agences, il est important de vérifier que le contrat est parfaitement clair et n'oublie rien. Comme, par exemple, de préciser si le forfait à la journée ou à la semaine s'entend kilométrage illimité ou via un barème kilométrique forfaitaire, le prix du kilomètre hors forfait, la durée de la location, le kilométrage réel parcouru par le véhicule ainsi que les options éventuelles. Le contrat doit aussi mentionner les conditions d'assurance du véhicule et de ses passagers, ainsi que le prix de ces garanties. Chaque contrat inclut systématiquement une assurance responsabilité civile, comprise dans le prix de la location. Cette garantie couvre tous les dommages que vous pourriez causer à autrui, y compris aux passagers. En revanche, cette assurance minimale ne couvre pas les dommages que vous-même pourriez subir lors d'un accident, pas plus que les dégâts occasionnés au véhicule loué. Elle ne s'applique pas davantage en cas de vol du véhicule ou de son contenu. Pour couvrir ces risques, les loueurs proposent des assurances complémentaires facultatives. L'étendue des garanties varie d'un contrat à l'autre, de même que les causes d'exclusion. Le loueur peut proposer plusieurs niveaux de garantie, qui ont une incidence directe sur le montant de la franchise restant à votre charge en cas de sinistre. Ainsi, l'assurance complémentaire laisse généralement à la charge du client une franchise de l'ordre de 450 euros. Pour la réduire, voire la supprimer, vous pourrez souscrire l'option rachat de franchise, assez chère (jusqu'à 10 euros/jour). À moins de régler votre location avec une carte bancaire haut de gamme (Gold, Visa Premier...) qui couvre, en principe, le montant de la franchise. Mais, attention, en cas de pépin, vous devrez malgré tout régler la société de location, puis demander le remboursement à votre banque.

 

Astuce page principale