Accueil du site

Contact

News 

Prévisions météo

Prévisions villes

Certificat intempérie

Bulletin Europe

 

Observations

Satellite en direct

Temps présent

Températures

Intensité orageuse

T° eau de mer

Carte UV

Précipitations

Direction du vent

Hauteur de neige

Prévisions neige

Point de rosée

Taux d'humidité

Séisme live

 

Les Dossiers

Cartes géographie

Dossiers météo

Les vagues de froid

Inondations France

Risque d'inondation

Tempêtes en France

Risque de tempête

Prévoir une tempête

Chasser les orages

Soleil et bronzage

Précipitations 9 jours

Boutiques

Radio-meteo

 

Stéphane FIEVET

Mon éditorial

 

Les Cartes

Pluie J J+1 J+2

Nuage J

Géologie Les sols

La pluie La Neige

T° janvier T° juillet

Climatiques

Végétation

Climat

Gelée

Neige

Précipitation

Janvier Juillet

Vent

Ensoleillement

régions / climat

Courants Marins

Précipitations

Saisonnière

Précipitation / an

Janvier Juillet

Amplitude

Climatique

 

Plan du site

 

gratuit annuaire gratuit

Géographie

 

 
L'atmosphère en mouvement


L'air ne reste pas immobile, il s'élève (ascendance) ou, au contraire, descend (subsidence), ou se déplace latéralement (vent) selon les règles de la thermodynamique.


1. La variation de la pression atmosphérique.
La pression atmosphérique, mesurée à l'aide d'un baromètre, varie dans le temps et dans l'espace. Elle diminue, avec l'altitude, de un millibar tous les huit mètres : la pression est plus grande dans les couches inférieures de l'atmosphère que dans les couches supérieures. La pression varie aussi avec la température : l'air qui s'échauffe se dilate, sa densité diminue, il s'élève, la pression baisse; l'air qui se refroidit se comprime, devient plus dense, la pression augmente. Les cartes de pressions mettent en évidence des centres d'action atmosphérique : aires de hautes pressions (supérieures à la moyenne 1 015 mb) appelées anticyclones, aires de basses pressions appelées cyclones ou dépressions.


2. Le vent.
Toute différence de pression engendre un vent qui s'écoule de l'anticyclone vers la dépression. Un vent se définit par sa direction, sa vitesse, sa durée. La trajectoire du vent est déviée du fait de la rotation de la Terre {effet de Coriolis) vers la droite dans l'hémisphère Nord, vers la gauche dans l'hémisphère Sud, si bien que le vent tend à souffler parallèlement aux isobares. La vitesse (ou force) du vent est d'autant plus forte que le gradient barométrique est élevé. Le gradient barométrique augmente avec la différence de pression et diminue avec la distance entre anticyclone et dépression.

 


3. Les centres d'action atmosphérique.
Les centres de pression permanents et saisonniers engendrent de grands courants de circulation atmosphérique générale :
— dans la zone intertropicale, un chapelet d'anticyclones permanents s'étire le long des tropiques, tandis qu'une ceinture de basses pressions entoure l'équateur et oscille selon les saisons, vers le nord en janvier, vers le sud en juillet. Les alizés, vents réguliers et modérés de secteur est, soufflent des anticyclones tropicaux vers les basses pressions équatoriales, se chargeant d'humidité au-dessus des océans. Les alizés des deux hémisphères convergent vers l'équateur, l'air s'y élève d'autant mieux que le sol y est surchauffé.

 

 


En Asie du Sud-est souffle un vent saisonnier : la mousson. En été, l'alizé de l'hémisphère Sud franchit l'équateur, est dévié sur sa droite, devient mousson, attirée par les basses pressions du continent asiatique surchauffé ; l'air humide provoque des pluies diluviennes qui se déversent sur les côtes et les reliefs : c'est la mousson d'été tiède et humide; en hiver, un flux d'air froid sec s'échappe de l'anticyclone sibérien et se dirige vers le sud-ouest : c'est la mousson d'hiver froide et sèche. Au-dessus des mers chaudes naissent fréquemment les cyclones tropicaux, appelés hurricanes ou typhons, dépressions très creusées attirant à elles des vents qui ravagent tout sur leur passage.
— dans la zone tempérée, la répartition des centres d'action est moins régulière. En hiver, les hautes pressions venues des régions polaires descendent vers les latitudes moyennes; des anticyclones stationnent alors sur les masses continentales froides tandis que des dépressions mobiles perturbent la régularité des vents d'ouest dominants.
 

 

 

   

 

   

www.alertes-meteo.com

Moteur de recherche

Plan du site

Contact

Accès membres

 

© 1999 - 2008  Alertes-météo.com - Tous droits réservés
 

 Dernière modification le : 28/09/2016 à 07:55.