Accueil du site

Contact

News 

Prévisions météo

Prévisions villes

Certificat intempérie

Bulletin Europe

 

Observations

Satellite en direct

Temps présent

Températures

Intensité orageuse

T° eau de mer

Carte UV

Précipitations

Direction du vent

Hauteur de neige

Prévisions neige

Point de rosée

Taux d'humidité

Séisme live

 

Les Dossiers

Cartes géographie

Dossiers météo

Les vagues de froid

Inondations France

Risque d'inondation

Tempêtes en France

Risque de tempête

Prévoir une tempête

Chasser les orages

Soleil et bronzage

Précipitations 9 jours

Boutiques

Radio-meteo

 

Stéphane FIEVET

Mon éditorial

 

Les Cartes

Pluie J J+1 J+2

Nuage J

Géologie Les sols

La pluie La Neige

T° janvier T° juillet

Climatiques

Végétation

Climat

Gelée

Neige

Précipitation

Janvier Juillet

Vent

Ensoleillement

régions / climat

Courants Marins

Précipitations

Saisonnière

Précipitation / an

Janvier Juillet

Amplitude

Climatique

 

Plan du site

 

gratuit annuaire gratuit

Géographie

 

LA VIE DANS LA ZONE CHAUDE
L'eau dans la zone chaude

La sécheresse est un facteur climatique qui limite la croissance des végétaux. Elle leur impose des adaptations biologiques et contraint les hommes à disposer de techniques d'approvisionnement en eau.
1. Tyrannie des précipitations.
La zone chaude, schématiquement étendue entre les deux tropiques, offre une extrême variété de milieux de vie : du désert absolu, comme le Sahara, à la forêt équatoriale, comme l'Amazonie, on y trouve en effet réunis des milieux dont les paysages, mais aussi la biomasse et la productivité naturelle représentent les extrêmes du globe. Ainsi, la biomasse de la forêt équatoriale dépasse 500 ton nés/ hectare de matière sèche, celle de la steppe en bordure des déserts à peine 5 tonnes/hectare. Les écarts de productivité {t/ha/an) s'étendent de un à trente. Ce sont naturellement les conditions climatiques qui expliquent ces énormes différences : une constante, la température, mais une grande variable, les précipitations.
La température annuelle moyenne est toujours supérieure à 18-20°, et les amplitudes thermiques sont généralement réduites à quelques degrés entre les saisons. La photosynthèse et par conséquent la croissance végétale sont donc possibles pendant toute l'année, et il n'y a pas de saison froide.
En revanche, la quantité et la répartition des pluies sont très variables : sous les tropiques, où s'exerce l'influence des anticyclones subtropicaux, les précipitations sont aléatoires et inférieures à 200 millimètres/an ; sous l'équateur, elles sont quotidienne et supérieures à 1 500 millimètres/an. Comme la chaleur impose une abondante alimentation hydrique en raison de l'évaporation, on ne trouve que des brousses là où, avec 700 millimètres/an, poussent en Europe les plus belles forêts de hêtres. La saison sèche est donc dans la zone chaude une morte-saison végétative.
2. Des milieux inhospitaliers
Trop chauds et humides, ces milieux abritent de nombreuses maladies véhiculées par les insectes, comme la malaria ou la maladie du sommeil, spécifiquement africaine. Trop denses et impénétrables, ils rendent difficile l'établissement de terroirs permanents, tant la végétation spontanée est prompte à réoccuper sa place. Trop secs, ils ne permettent l'installation et l'exploitation agricole qu'au prix de la maîtrise de l'eau, c'est-à-dire de techniques souvent complexes, comme dans l'Asie des Moussons ou dans les oasis sahariennes : contrôle des crues fluviales, puits et canaux d'irrigation, etc. Les pratiques culturales et pastorales elles-mêmes doivent répondre aux contraintes de la sécheresse par le déplacement des troupeaux, voire des champs.
Quant aux sols tropicaux, support des cultures, ils sont généralement très fragiles en raison de l'agressivité du climat : le défrichement les expose à l'érosion par les eaux courantes, ou par le vent qui décapent les manteaux d'altération et mettent les roches à nu. La protection des sols impose donc de nouvelles contraintes, comme la nécessité de ménager de très longues jachères.

 

 

 

   

 

   

www.alertes-meteo.com

Moteur de recherche

Plan du site

Contact

Accès membres

 

© 1999 - 2008  Alertes-météo.com - Tous droits réservés
 

 Dernière modification le : 28/09/2016 à 07:55.