Géographie

 

 
Le karst
Le travail de l'érosion dépend de la nature des roches. Les formes les plus spectaculaires sont sculptées dans les calcaires : on les appelle karst. La perméabilité de ces roches limite considérablement le ruissellement des eaux en surface et le réseau hydrographique à l'air libre se révèle presque inexistant.


1. La surface des causses.
Les causses sont des plateaux calcaires qui présentent parfois des paysages étranges. Les dolines, petites dépressions circulaires de quelques ares, occupent les emplacements au-dessous desquels une grotte s'est effondrée. L'eau s'y accumule, décompose le calcaire et produit une argile de décalcification, la «terra rossa a qui donne un sol fertile. Des dépressions plus grandes et de formes moins régulières sont appelées poljé, d'un nom serbe qui se prononce «polie» et signifie plaine. Les avens sont des gouffres qui font communiquer la surface du plateau avec des galeries souterraines.
En milieu tropical humide, le calcaire se décompose plus rapidement que sous les latitudes moyennes. Les plateaux calcaires peuvent être ainsi complètement déchiquetés et ne laisser subsister qu'une série de tourelles aux silhouettes fantomatiques. On rencontre ces karsts tropicaux au nord du Vietnam et au sud de la Chine.

 


Les plateaux calcaires sont généralement limités par des parois verticales de plusieurs centaines de mètres de haut et entaillés par des vallées encaissées : les gorges. On appelle reculée ou encore « bout du monde » une tête de vallée entourée par de telles parois. Au pied de ces parois, l'eau accumulée sous le plateau après un long parcours souterrain reparaît en abondance sous forme de résurgences.


2. Le monde souterrain.
L'eau circule en profondeur en utilisant et en agrandissant les cassures du calcaire, et en particulier les failles. Elle creuse des galeries et des salles. Elle dissout le calcaire puis le dépose sous forme de cascades pétrifiées, de stalactites tombant des plafonds ou de stalagmites élevées sur le sol.
Les grottes peuvent être très utiles. Les Nord-Vietnamiens y installèrent des usines durant la guerre pour les soustraire aux bombardements américains. Le rocher de Gibraltar et l'île de Malte sont truffés de grottes dont certaines servent d'abri militaire ou de salle de spectacle. L'exploitation touristique des grottes est une source de revenus.


3. Une science qui a un siècle : la spéléologie.
C'est en 1884 que le gouvernement autrichien décide de faire explorer les nombreuses grottes de son territoire et en particulier celles du plateau de Karst en Slovénie {aujourd'hui en Yougoslavie), d'où le nom de ces formes de relief. Le Français Alfred Martel entreprend à partir de 1888 les premières explorations profondes et systématiques. Il définit les méthodes de travail qui firent de la spéléologie une science.
Cette activité demande un grand entraînement sportif, mais elle permet aussi toutes sortes d'observations scientifiques. La circulation complexe des eaux est analysée par des plongeurs capables de franchir des siphons, et au moyen de colorants versés en amont. La minéralogie, la biologie végétale et animale, la physique, la chimie et la préhistoire utilisent les indications fournies par les investigations spéléologiques.
 

 

 

   

 

   

www.alertes-meteo.com

Moteur de recherche

Plan du site

Contact

Accès membres

 

© 1999 - 2008  Alertes-météo.com - Tous droits réservés
 

 Dernière modification le : 18/02/2024 à 09:22.