Accueil du site

Contact

News 

Prévisions météo

Prévisions villes

Certificat intempérie

Bulletin Europe

 

Observations

Satellite en direct

Temps présent

Températures

Intensité orageuse

T° eau de mer

Carte UV

Précipitations

Direction du vent

Hauteur de neige

Prévisions neige

Point de rosée

Taux d'humidité

Séisme live

 

Les Dossiers

Cartes géographie

Dossiers météo

Les vagues de froid

Inondations France

Risque d'inondation

Tempêtes en France

Risque de tempête

Prévoir une tempête

Chasser les orages

Soleil et bronzage

Précipitations 9 jours

Boutiques

Radio-meteo

 

Stéphane FIEVET

Mon éditorial

 

Les Cartes

Pluie J J+1 J+2

Nuage J

Géologie Les sols

La pluie La Neige

T° janvier T° juillet

Climatiques

Végétation

Climat

Gelée

Neige

Précipitation

Janvier Juillet

Vent

Ensoleillement

régions / climat

Courants Marins

Précipitations

Saisonnière

Précipitation / an

Janvier Juillet

Amplitude

Climatique

 

Plan du site

 

gratuit annuaire gratuit

Géographie

 

 
Les montagnes jeunes
Les montagnes jeunes, appelées chaînes au milieu des continents et cordillères en bordure des océans, se trouvent sur de longues lignes de cassures de l'écorce terrestre.


1. La naissance des montagnes.
Les montagnes jeunes actuelles ont commencé à se former par un affaissement du socle. De grandes fosses sous-marines se sont constituées au fond desquelles la sédimentation a été très importante durant l'ère secondaire. Au tertiaire, il y a vingt millions d'années, les mouvements tectoniques latéraux et verticaux ont soulevé, à plusieurs milliers de mètres au-dessus de la mer, les matériaux de ces lignes sensibles de l'écorce terrestre.
Des portions du socle ancien ont été également soulevées au point de percer l'épaisse couverture sédimentaire pour constituer l'épine dorsale de ces grands soulèvements. De part et d'autre, les couches sédimentaires, plus souples, ont glissé et se sont plissées.

 

 


2. Les arcs insulaires.
Les chapelets d'îles qui suivent des lignes courbes en forme d'arc sont particulièrement fréquents. On en trouve une longue série qui court de l'Alaska jusqu'au sud du Pacifique : îles Aléoutiennes, Kouriles, Japon, Taïwan, Philippines, îles Tonga. Les Antilles et les îles australes situées entre l'Argentine et l'Antarctique ont un tracé spectaculaire. Les îles indonésiennes sont alignées selon des tracés arqués.
Ces arcs insulaires semblent être les parties hautes émergées de montagnes jeunes en cours de formation puisqu'ils sont bordés par les fosses sous-marines les plus profondes de la planète. Les séismes et les éruptions volcaniques particulièrement fréquents témoignent de l'ampleur des mouvements tectoniques actuels.


3. Les reliefs en structure plissée.
Les couches sédimentaires plissées forment des ondulations. L'inclinaison des couches s'appelle le pendage. Les creux s'appellent des synclinaux car les deux versants y ont des inclinaisons convergentes contrairement aux hauts des ondulations, appelés anticlinaux, où les pendages divergent. L'anticlinal et le synclinal représentent les deux éléments de la structure ; le relief ne lui correspond pas forcément car l'érosion a souvent bouleversé le relief primitif.
Un relief élevé lié à un anticlinal s'appelle un mont et une vallée située sur un synclinal, un val. Il ne faut pas confondre ces deux mots scientifiques avec les mots de la langue courante : le mont Blanc n'est pas plus un «mont» que le Val d'Aoste ou Val d'Isère ne sont des «vais». Un relief correspondant à la structure est fréquent dans le Jura, c'est pourquoi un relief de ce type est qualifié de jurassien. Il y a aussi des reliefs inversés : la combe, creusée dans un anticlinal, et le val perché. Un versant d'anticlinal dominant une combe de ses parois abruptes s'appelle un crêt.
Une cluse est une vallée creusée perpendiculairement au plissement. Elle sectionne un anticlinal. Plus courte généralement que le val ou la combe, souvent encaissée, elle forme un passage, un défilé, entre deux vais. Au nord-ouest de Grenoble, la large cluse de Voreppe permet à l'Isère de s'échapper des Alpes et de déboucher dans la plaine.
 

 

 

   

 

   

www.alertes-meteo.com

Moteur de recherche

Plan du site

Contact

Accès membres

 

© 1999 - 2008  Alertes-météo.com - Tous droits réservés
 

 Dernière modification le : 28/09/2016 à 07:55.