Accueil du site

Contact

News 

Prévisions météo

Prévisions villes

Certificat intempérie

Bulletin Europe

 

Observations

Satellite en direct

Temps présent

Températures

Intensité orageuse

T° eau de mer

Carte UV

Précipitations

Direction du vent

Hauteur de neige

Prévisions neige

Point de rosée

Taux d'humidité

Séisme live

 

Les Dossiers

Cartes géographie

Dossiers météo

Les vagues de froid

Inondations France

Risque d'inondation

Tempêtes en France

Risque de tempête

Prévoir une tempête

Chasser les orages

Soleil et bronzage

Précipitations 9 jours

Boutiques

Radio-meteo

 

Stéphane FIEVET

Mon éditorial

 

Les Cartes

Pluie J J+1 J+2

Nuage J

Géologie Les sols

La pluie La Neige

T° janvier T° juillet

Climatiques

Végétation

Climat

Gelée

Neige

Précipitation

Janvier Juillet

Vent

Ensoleillement

régions / climat

Courants Marins

Précipitations

Saisonnière

Précipitation / an

Janvier Juillet

Amplitude

Climatique

 

Plan du site

 

gratuit annuaire gratuit

Géographie

 

 
Les socles anciens
Les paysages des socles sont marqués par les lignes horizontales des surfaces d'érosion qu'interrompent les lignes verticales qui correspondent généralement à des failles ou à des formes volcaniques.
1. Les roches cristallines et les roches volcaniques.
Les sédiments très anciens, antérieurs à l'ère secondaire, ont généralement été transformés par les très fortes chaleurs et les très fortes pressions auxquelles les ont soumis de violents mouvements tectoniques successifs. Ils ont été liquéfiés, cristallisés et transformés en granit ou en gneiss très durs et imperméables. Ils ont été broyés et feuilletés en schistes friables (ardoise). Exceptionnellement, ils ont pu garder quelques aspects de roche sédimentaire mais les couches sont alors plissées, taillées et bouleversées.
Toutes ces roches ont perdu leur souplesse. Elles sont agglomérées en une masse rigide et cassante appelée socle, car les sédiments plus récents reposent sur elle. D'une structure très complexe, le socle recèle des richesses minérales variées. En plus des roches cristallines, des roches en fusion, volcaniques ou éruptives, ont pu remonter des profondeurs. Elles se sont solidifiées au cours de la montée ou bien, comme les basaltes, se sont écoulées en nappe à la surface de la terre.
2. Les boucliers et les massifs anciens.
Les boucliers sont de vastes étendues où le socle apparaît à l'air libre légèrement gauchi. Cette déformation forme une bosse sur les boucliers guyanais, brésilien et indien, un creux sur le bouclier australien, elle est plus complexe en Afrique. Les boucliers qui supportaient autrefois une épaisse et lourde couche de glace, comme celle qui occupe le Groenland ou l'Antarctique, sont gauchis en creux et la dépression centrale est occupée par une mer. La baie d'Hudson est en effet au centre du bouclier canadien et la mer Baltique au centre du bouclier fenno-scandinave. La bordure des boucliers est souvent fracturée en gradins qui tombent, comme des escaliers, dans la mer : Ghâts indiens et Drakensberg sud-africain.
Les massifs anciens sont moins étendus. Ils se composent des montagnes de l'ère primaire nivelées par l'érosion puis soulevées à nouveau en blocs au moment où se formaient les montagnes jeunes de l'époque tertiaire. On les trouve en Europe au nord des Alpes, en Amérique du Nord-est et en Asie au nord de l'Himalaya.
3. Les paysages des massifs anciens.
Ces paysages comprennent toujours de vastes surfaces planes, plus ou moins bombées correspondant à des zones d'érosion, surmontées par des reliefs plus élevés dus à des volcans ou bien à des horsts qui sont des blocs soulevés entre deux failles, et entaillées par des vallées fortement encaissées.
Cependant, les différences de dureté entre les roches (granit, gneiss, micaschistes, schistes, etc.) favorisent l'érosion différentielle, les roches les plus dures restant en saillie, les plus tendres étant plus facilement érodées. Ainsi l'érosion différentielle met en valeur des reliefs appalachiens lorsque les socles comprennent d'anciennes chaînes plissées où les différences de dureté entre les couches s'expriment par des barres et des dépressions.
 

 

 

   

 

   

www.alertes-meteo.com

Moteur de recherche

Plan du site

Contact

Accès membres

 

© 1999 - 2008  Alertes-météo.com - Tous droits réservés
 

 Dernière modification le : 28/09/2016 à 07:55.