Accueil du site

Contact

News 

Prévisions météo

Prévisions villes

Certificat intempérie

Bulletin Europe

 

Observations

Satellite en direct

Temps présent

Températures

Intensité orageuse

T° eau de mer

Carte UV

Précipitations

Direction du vent

Hauteur de neige

Prévisions neige

Point de rosée

Taux d'humidité

Séisme live

 

Les Dossiers

Cartes géographie

Dossiers météo

Les vagues de froid

Inondations France

Risque d'inondation

Tempêtes en France

Risque de tempête

Prévoir une tempête

Chasser les orages

Soleil et bronzage

Précipitations 9 jours

Boutiques

Radio-meteo

 

Stéphane FIEVET

Mon éditorial

 

Les Cartes

Pluie J J+1 J+2

Nuage J

Géologie Les sols

La pluie La Neige

T° janvier T° juillet

Climatiques

Végétation

Climat

Gelée

Neige

Précipitation

Janvier Juillet

Vent

Ensoleillement

régions / climat

Courants Marins

Précipitations

Saisonnière

Précipitation / an

Janvier Juillet

Amplitude

Climatique

 

Plan du site

 

gratuit annuaire gratuit

Géographie

 

 
La télédétection
La télédétection par satellite est entrée en 1972 au service des sciences de la Terre et de la nature, grâce au satellite américain Landsat. Elle a révolutionné les méthodes d'investigation et de cartographie des ressources terrestres.


1. Les techniques de télédétection.
Le Soleil émet de l'énergie sous la forme d'un rayonnement électromagnétique. Ce dernier est réfléchi par les corps qui composent la surface de la Terre. Or, selon leur nature ou leur état temporaire, tous les corps n'émettent et ne réfléchissent pas des rayons de même longueur d'onde. De ce fait, il est possible, en mesurant de l'espace le rayonnement de la surface du globe, de faire apparaître des phénomènes difficilement détectables au sol, ou de décrire rapidement de grandes surfaces de terrain.
Le principe de la mesure est simple : le rayonnement est enregistré par des pellicules photographiques sensibles à différentes longueurs d'onde ou, le plus souvent, par des radiomètres qui mesurent le rayonnement et accumulent les mesures sur des bandes magnétiques. Ces appareils de mesure, appelés capteurs, sont embarqués à bord de véhicules, avions ou satellites, appelés vecteurs.


2. Du radiomètre à l'« image satellite».
Une fois lancé, le satellite parcourt la même orbite à vitesse constante. En fonction de la rotation de la Terre, le capteur balaye en plusieurs jours l'ensemble des terrains situés de part et d'autre de la projection au sol de l'orbite, ce que l'on appelle la «trace». Ainsi, les satellites américains Landsat repassent tous les dix-huit jours au même endroit.
Les données enregistrées sont ensuite transmises par voie hertzienne vers des stations au sol, dont les antennes sont orientées vers le satellite. Ces données sont enfin traitées : on sélectionne les mesures selon leur longueur d'onde, puis on attribue à chaque valeur une couleur fictive. Ainsi sont fabriquées des images, composées d'un ensemble de petits rectangles, les pixels, qui correspondent à autant de points de sondage réalisés par le satellite. Aujourd'hui, les satellites militaires permettent de sonder la planète mètre carré par mètre carré. Pour Landsat, chaque pixel représente 0,5 ha.

 


3. Les apports de la télédétection.
Elle a apporté dans les sciences de la Terre et de la nature des connaissances nouvelles que la recherche au sol ne permettait pas d'acquérir. Elle a permis d'éclairer les géologues sur des structures internes des roches encore mal connues, de signaler de façon systématique les anomalies du champ magnétique terrestre et de déceler les failles profondes ou les gisements de minerais. Elle a aussi révolutionné la connaissance de l'atmosphère et des océans, révélant le mouvement des dépressions, la teneur de l'air en vapeur d'eau ou l'étendue et la nature des pollutions atmosphériques.
Son apport est tout aussi important en hydrologie, puisqu'elle permet de dresser le bilan de l'eau dans les sols et de mesurer les débits fluviaux. Enfin, des expériences ont montré que l'on pouvait prévoir les résultats des récoltes en fonction de l'état des cultures trois mois avant les moissons, en estimant les sur- ou les sous-productions avant qu'elles ne se produisent.
 

 

 

   

 

   

www.alertes-meteo.com

Moteur de recherche

Plan du site

Contact

Accès membres

 

© 1999 - 2008  Alertes-météo.com - Tous droits réservés
 

 Dernière modification le : 28/09/2016 à 07:55.