La Médecine

Coup de froid contre les douleurs

 

DEPUIS longtemps, les médecins et les malades eux-mêmes connaissent bien l'effet du froid contre les douleurs inflammatoires. Qui n'a pas eu recours au morceau de glace pour faire dégonfler une grosse bosse ou pour calmer une migraine ! Inconvénient : une fois le morceau de glace fondu, la douleur réapparaît.

Il y a quelques années, une société française, Cryonic Medical, a eu l'idée d'associer la pression du gaz carbonique au froid pour faire démultiplier son effet anti-inflammatoire et antidouleur. Résultat, cette technique appelée cryothérapie gazeuse hyperbare commence à être employée aujourd'hui pour traiter de nombreuses douleurs : rhumatismes, tendinites, sciatiques, lumbagos, poussées d'arthrose....

  « Au cabinet du kiné, pendant 30 secondes minimum et une minute trente maximum, avec un pistolet, le praticien pulvérise du froid (- 78°C) sous pression sur la partie du corps à traiter », explique Christian Cluzeau, le président de Cryonic Medical. « Lorsque la peau est refroidie à 0o C, une alarme sur la machine se déclenche pour signaler qu'il faut arrêter. » Ce « choc thermique » provoqué dans les tissus de la peau va en quelque sorte déclencher dans le cerveau une sorte de réflexe réparateur : la douleur diminue, les oedèmes ou les hématomes disparaissent, l'inflammation diminue et les fibres musculaires se détendent. « En moyenne, en trois séances d'une minute, on peut aider à soulager une tendinite, un lumbago, une entorse », assure le créateur du concept.

 

 



Indolore, la technique ne comporte quasiment pas de contre-indications. Seul un risque de brûlure par le froid existe, si le praticien, mal formé à la technique, commet des impairs. « Il ne faut surtout pas fixer un point fixe de la peau car sinon, vous faites un trou dans la peau, admet Christian Cluzeau mais à ce jour, nous n'avons pas eu de brûlures. » Utilisée par les kinés et médecins de l'équipe de France de football, testée aux jeux Olympiques de Sidney, la cryothérapie est aujourd'hui en place chez 1 300 kinésithérapeutes ou médecins à travers toute la France. Pour le patient, le surcoût est d'environ de 4,57 euro par séance de kiné, le prix du produit.

Pour le moment, la technique est particulièrement efficace (80 %) contre les douleurs aiguës, traitées en urgence. Mais d'ores et déjà, la cryothérapie s'annonce intéressante pour soulager, sans médicaments, des patients atteints de maladies chroniques, comme la polyarthrite, comme la sclérose en plaques et pour aider à la cicatrisation après une opération chirurgicale.

Corinne Thebault

 

 

 

 

 

 

© 1999 - 2009  Alertes-météo.com - Tous droits réservés
Révision : 15 juin 2012