La Médecine

Consigne de sécurité d'une vague de froid :   Comment faire face à une vague de froid ?

 

le vent
Dans le cas où le vent dépasse la vitesse moyenne de 50 km / h, les météorologues parlent de blizzard. Le vent est le principal facteur de refroidissement du corps. Ainsi, avec une température de + 4 °C associée à un vent de 40 km/h, la température ressentie à la peau approche – 9 °C. Il y a là un effet pervers que les montagnards connaissent bien : le froid peut sembler mordant à l'homme, et pourtant la neige fondra et le risque d'avalanche sera élevé !
Les personnes âgées et les enfants en bas âge y sont particulièrement sensibles. En effet, les muscles se contractent pour permettre à l'organisme de concentrer la chaleur qui reste dans le corps, sur les organes vitaux. Les extrémités (mains, pieds) font les « frais » (!)  


de cette sécurité intrinsèque. La personne soumise au vent s'installe dans un état d'hypothermie : le cerveau est moins irrigué, les pieds et les mains se refroidissent et deviennent douloureux. La victime s'engourdit donc, perd ses facultés de raisonnement et va se débarrasser de tout ce qui l'encombre à son goût : bonnet, gants, chaussures même. La combinaison du froid et de la neige l'immobilise. Elle s'allonge à terre pour se reprendre. C'est la mort. Ce comportement type a été souvent observé par des sauveteurs.



 

 

 

 

 

 

© 1999 - 2007  Alertes-météo.com - Tous droits réservés
Révision : 04 juin 2019