LA FRANCE MÉTROPOLITAINE PEUT - ELLE ÊTRE MENACÉE PAR UN CYCLONE ?

 

Retour au menu tempête

Un cyclone est un tourbillon de nuages et de pluie, associé à une dépression tropicale parvenue à un stade ultime de développement et de violence. Pour fabriquer un cyclone à partir d'une dépression, il faut plusieurs ingrédients, dont les principaux sont : 

Premièrement, beaucoup d'humidité, et c'est pourquoi les cyclones se forment toujours au-dessus d'un océan. Ils aspirent cette humidité, tirent leur énergie de sa condensation, et en ont besoin pour survivre. C'est seulement après un certain trajet maritime qu'ils sont susceptibles d'atteindre un rivage. S'il s'agit d'une île ou d'une presqu'île, ils peuvent la traverser de part en part, mais s'il s'agit d'un grand continent, après avoir provoqué de nombreux dégâts sur la côte et à proximité, les cyclones se meurent par manque d'humidité, et redeviennent des dépressions plus classiques. 

Deuxième condition, de la chaleur, il faut que l'eau soit à 27°C au moins. Les cyclones se rencontreront donc généralement vers la fin de l'été (aux Antilles, surtout à la fin du mois d'août et en septembre), à l'époque où l'eau de mer est la plus chaude, et dans les latitudes tropicales. Aux alentours de la France métropolitaine, seules les eaux de la Méditerranée peuvent parfois atteindre le seuil des 27 degrés, mais durant de courtes périodes, et sur des étendues trop réduites pour qu'une dépression ait le temps d'évoluer en cyclone.

C'est la raison pour laquelle aucun cyclone n'est à craindre. Cette affirmation pourrait toutefois être remise en question si la terre venait à se réchauffer de quelques degrés, suite à l'amplification de l'effet de serre. 

Si aucun cyclone ne peut pour l'instant se développer en Méditerranée, il arrive en revanche que les restes d'un cyclone soient amenés à traverser l'Atlantique, et atteindre la Manche ou la façade océanique de la France Il s'agit dans ce cas d'un ancien cyclone, redevenu dépression après avoir évolué sur les eaux plus froides proches de la côte occidentale des U.S.A., puis entraîné par le courant perturbé d'ouest qui circule généralement au nord de l'anticyclone des Açores en direction de l'Europe. Parvenue sur nos rivages, la dépression ne possède plus les caractéristiques d'un cyclone, mais peut néanmoins être associée à des vents tempétueux.

Il existe une troisième condition obligatoire pour la formation d'un cyclone, un peu plus technique, elle concerne la présence d'une force capable de provoquer l'amorce des mouvements tourbillonnants. Due à la rotation de la terre, cette force dite de Coriolis s'annule pratiquement au niveau de l'équateur. Il n'y a de ce fait jamais de cyclone à proximité immédiate de l'équateur.

 

 

 

 

© 1999 - 2012  Alertes-météo.com - Tous droits réservés
Révision : 20 août 2012