Accueil du site

Contact

News 

Prévisions météo

Prévisions villes

Certificat intempérie

Bulletin Europe

 

Observations

Satellite en direct

Temps présent

Températures

Intensité orageuse

T° eau de mer

Carte UV

Précipitations

Direction du vent

Hauteur de neige

Prévisions neige

Point de rosée

Taux d'humidité

Séisme live

 

Les Dossiers

Cartes géographie

Dossiers météo

Les vagues de froid

Inondations France

Risque d'inondation

Tempêtes en France

Risque de tempête

Prévoir une tempête

Chasser les orages

Soleil et bronzage

Précipitations 9 jours

Boutiques

Radio-meteo

 

Stéphane FIEVET

Mon éditorial

 

Les Cartes

Pluie J J+1 J+2

Nuage J

Géologie Les sols

La pluie La Neige

T° janvier T° juillet

Climatiques

Végétation

Climat

Gelée

Neige

Précipitation

Janvier Juillet

Vent

Ensoleillement

régions / climat

Courants Marins

Précipitations

Saisonnière

Précipitation / an

Janvier Juillet

Amplitude

Climatique

 

Plan du site

 

gratuit annuaire gratuit

Froid. 15 février 1956 : - 22° à Agen

 

Retour sur deux années de référence en Lot-et-Garonne, hivers 1956 et 1985.

Février 1956 : la fontaine de la place du Pin pétrifiée sous l'effet du gel. Photo archives

 

Février 1956 : la fontaine de la place du Pin pétrifiée sous l'effet du gel. Photo archives

La neige a fait son apparition en Lot-et-Garonne et le mercure est descendu à - 7° sur certains secteurs. Rien de bien dramatique si l'on compare avec le mois de février 1956 qui restera chez nous comme la période hivernale la plus cataclysmique.

L'Europe entière avait alors dû lutter contre une triple vague de froid qui avait débuté dès le 2 février et qui avait décliné finalement le 29. Un froid sibérien avait envahi toute l'Europe du Nord et avait fait de nombreuses victimes en France.

Des températures polaires avaient été relevées comme - 32° et - 34° au pic du Midi le 4 février où l'on avait mesuré 3,30 m de manteau neigeux.

La municipalité agenaise avait, par le biais de son bureau de bienfaisance, fait distribuer des vêtements chauds, de la nourriture et du combustible aux plus fragiles, avec l'aide des gardiens de la paix et les gardes champêtres. Après une courte accalmie, une nouvelle vague s'abattait le 10 février. À Agen, on relevait - 13° (pic du Midi - 28°, - 30° dans le Puy-de-Dôme).

Dès le 13 février, à toujours - 12°, la Garonne, gelée en amont, charriait à Agen d'énormes glaçons, le canal et les écluses étaient gelés, empêchant toute navigation. A Marmande, une écluse gelée provoquait le débordement des eaux entre « Teinture » et « Bernes », noyant la route entre Le Mas et Langon.

Le 14 février, l'Atlantique était gelé à La Rochelle et St-Tropez était isolé du monde à cause d'un mètre de neige tombé dans la nuit. À Agen, on déplorait le décès d'un enfant de 14 mois intoxiqué au gaz. Toujours dans la ville préfecture, on notait de nombreuses chutes à cause d'une sévère couche de verglas, que l'on cassait au pic dans le quartier Jasmin par exemple.

20 cM DE NEIGE à AGEN, 40 en Villeneuvois

Le 15 février, 20 cm de poudreuse recouvraient Agen, 40 en Villeneuvois et les températures étaient retombées à - 22° (- 25° à Bergerac). Il fallait remonter à 1881 pour retrouver pareil phénomène.

En Grèce, quatre enfants avaient été dévorés par des loups affamés et l'on pouvait rejoindre le Danemark depuis la Suède à pied. En quinze jours, on comptabilisait plus d'un demi-millier de morts de froid en Europe.

Le 18 février, à cause des mauvaises conditions climatiques, on repoussait le match Agen-Toulon, malgré les efforts de MM. Bonfanti, Roussille, Ferrasse, Basquet, Fondecave, Vigneau, Chaubert, pour déblayer le terrain.

Au 20 février (-18° à Agen), les dégâts dans l'agriculture étaient considérables. Le président Eisenhower envoyait d'urgence des denrées alimentaires à l'Europe. Le lendemain, 2 m de neige tombaient sur la Gironde. La même semaine, des platanes se fendaient en deux, de bas en haut, dans le Marmandais, des ceps de vigne explosaient sous l'effet du gel, les barriques de vin craquaient, le vin n'était qu'un bloc de glace, des hangars s'effondraient sous le poids de la neige.

Le 23 février, une nouvelle vague de froid s'installait, - 15° dans le Nord 47, 1 m de neige à Bergerac. La CCI de Lot-et-Garonne demandait le report des obligations fiscales à cause de la nullité des affaires.

Le maire d'Agen prenait un arrêté d'interdiction de rouler ou de patiner sur le canal. Le 29 février, Agen grelottait encore (-9°). Le gouvernement prenait des mesures de suspension de TVA sur le sucre, les pâtes, l'huile et le chocolat. Enfin, le dégel survenait avec son cortège de mauvaises surprises et d'inondations.

 

   

www.alertes-meteo.com

Moteur de recherche

Plan du site

Contact

Accès membres

 

© 1999 - 2009  Alertes-météo.com - Tous droits réservés
 

Dernière modification le : 09/01/2009 à 09:56.